Logo SHSB

Extraits - Rapport sur l'éducation (1972)

Cette page contient des extraits d’un document du gouvernement du Manitoba de 1972 ("Indian and Metis Education"). Le document est en anglais, mais une traduction en français suit chaque photo de l’extrait. 
 
Ce document démontre le début d’un changement dans le domaine d’éducation des enfants Premières Nations sur les réserves pour inclure leur langage et culture dans leur éducation. Le document aborde également des questions de gouvernance locale par les Premières Nations des écoles dans leur communauté.
 

Contexte :

« Le système d’éducation a échoué les peuples autochtones. L'échec est un résultat direct de notre négligence persistante des aspects culturels, linguistiques et économique du problème et de l'exclusion des parents indiens et métis des postes de décision et d'autorité en ce qui concerne l'éducation de leurs enfants. 

Si nous, en tant que gouvernement, sommes vraiment déterminés à remédier à cette situation, nous devons être prêts à prendre des mesures novatrices. L'ampleur du problème peut être constatée à partir d'une comparaison des taux de « décrocheurs » des enfants blancs et autochtones. Selon les chiffres du Manitoba Indian Brotherhood, seuls 10% des enfants indiens entrés en première année l'année dernière obtiendront leur diplôme d'études secondaires ; pour les Blancs, 10% seulement ne seront pas diplômés. De toute évidence, cette situation mérite toute notre attention. » (Indian and Metis Education, Page 1)

Situation actuelle :

« ... Il n'est pas étonnant que le rapport Hawthorn indique que 80% des enfants indiens redoublent, et beaucoup répètent trois fois. Il est clair que des changements immédiats sont nécessaires dans le système.

Des études ont montré que les groupes ethniques ayant une identité culturelle forte et positive ont un bilan scolaire plus élevé que les groupes qui ont une vision négative de leur propre groupe. Une étude récente sur les étudiants indiens et les "décrocheurs" a révélé que les étudiants du secondaire avaient un concept de culture indienne nettement plus fort et plus positif que les étudiants qui avaient "décroché". L'étude a en outre révélé que les écoles qui offraient des cours de culture, de langue et d'histoire indiennes avaient un taux d'abandon scolaire nettement inférieur à celui des écoles qui n'en offraient pas. » (Indian and Metis Education, Page 3) 

« … Les autochtones ont demandé le contrôle local de leurs écoles. Ces demandes sont justifiées pour plusieurs raisons; les décisions qui affectent leurs enfants sont souvent prises par des personnes qui ne connaissent pas bien les exigences de la communauté locale, dans les régions des États-Unis et du Canada où il y a un contrôle local, le taux d'abandon scolaire a diminué, de même que le niveau d'âge-niveau, et la population locale connaît les "avantages et les inconvénients" du système scolaire. 

En plus d'avoir le contrôle local, il devrait y avoir un maximum d'implication de la communauté. L'école est une institution communautaire et à ce titre, elle doit faire partie intégrante de la vie de la communauté - sociale, récréative et culturelle. Dans de nombreux cas, les aspects culturels peuvent être combinés avec les aspects éducatifs. Quelle meilleure façon d'inclure les adultes que de les amener à l'école pour enseigner aux enfants les aspects de la culture avec lesquels ils sont seuls familiers - les herbes utilisées pour guérir, les histoires et les légendes, l'histoire locale, etc. des adultes augmenterait l’intérêt et l’importance que les parents accordent à l’éducation. » (Indian and Metis Education, Page 4)

« … Dans plusieurs localités, les comités locaux ont mis en place des cours sur la culture et les compétences autochtones, enseignés par la population locale. À Moose Lake, un cours sur les techniques de piégeage a été offert et a connu beaucoup de succès. Les étudiants ont été familiarisés avec tous les aspects du piégeage des rats musqués et des castors. » (Indian and Metis Education, Page 5)

"Indian and Metis Education." 1972. 0089/661/30.3/1-27. Centre du Patrimoine, Winnipeg, Manitoba, Canada.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps