Logo SHSB

Biographie de Mistahimaskwa (Gros Ours/Big Bear)

Né vers 1825 et décédé le 17 janvier 1888 à Blackfoot Crossing, Alberta (après sa libération il est retourné à la réserve de Poundmaker car les membres de sa bande restés au Canada avait été dispersés dans diverses réserves).

Il n’y a pas de renseignements disponibles au sujet de sa naissance ni de son enfance. Il est surtout reconnu pour son rôle comme chef de la résistance autochtone face au gouvernement canadien durant le xixe siècle, surtout pendant les négociations du Traité no 6, et la Rébellion du Nord-Ouest.

Son refus de signer le traité est expliqué sur le site web du Gouvernement du Canada (2018) :

« Ce ne sont pas tous les Autochtones des Territoires du Nord-Ouest qui étaient à l'aise avec les conditions des traités offertes par les représentants de la Couronne. Citons en exemple le chef cri influent Big Bear, qui était mécontent des conditions du Traité nº 6; il ne les acceptait pas. Comme il refusait de signer le traité pour sept autres années, Big Bear et ses partisans se déplaçaient librement dans les Prairies pour faire pression sur la Couronne afin qu'elle renégocie les traités au moyen de conditions plus favorables pour les signataires des Premières Nations. Après des années de misère en raison de la disparition du bison, vivant des rations de la Police à cheval du Nord-Ouest, et comme le nombre de ses partisans diminuait, Big Bear a finalement accepté de signer le Traité nº 6 en août 1883 et de s'établir dans une réserve. Big Bear et ses partisans constituaient l'un des derniers groupes autochtones non assujettis à un traité dans les Prairies. »

Pendant la résistance au Traité no 6, plusieurs des chefs ont établi des alliances entre eux-mêmes. Pour Gros Ours, cette situation a entraîné une association avec ses vieux rivaux, les Pieds-Noirs (Blackfoot) du chef Crowfoot.

Durant la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, Gros Ours et ses guerriers n'ont joué qu'un rôle minime et ils n’ont jamais tenté de prêter main-forte à Poundmaker ni à Louis Riel durant les grandes batailles (Battleford ou Batoche). Il est plus probable qu’ils ont participé à cause du mouvement stratégique pour défaire le gouvernement.

À la fin de la Rébellion du Nord-Ouest, Gros Ours a été sévèrement puni malgré sa participation minime. Il a été accusé et inculpé de trahison pour avoir tenté de faire la guerre contre la Couronne. Il a été condamné à une peine d’emprisonnement de trois ans au pénitencier de Stony Mountain, mais n'a purgé que la moitié de sa peine quand il est tombé gravement malade en février 1887.

Gouvernement Du Canada; Affaires Autochtones et du Nord Canada. "Les Traités Numérotés (1871-1921)." Gouvernement Du Canada; Affaires Autochtones Et Du Nord Canada. February 15, 2013. https://www.rcaanc-cirnac.gc.ca/fra/1360948213124/1544620003549

Miller, J. R. Big Bear (Mistahimusqua). Toronto: ECW Press, 1996.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps