Logo SHSB

Québec - Foyer Saint-Joseph à Sherbrooke

En 1952, l'évêque coadjuteur de Saint-Boniface, Mgr Georges Cabana, est nommé coadjuteur puis évêque de Sherbrooke. En 1953, il invite les Chanoinesses régulièresMgr Georges Cabana, [1953], SHSB63443 des Cinq Plaies du Sauveur à venir dans son diocèse y ouvrir un foyer pour les couples âgés qui ne peuvent plus tenir maison, comme elles le font à Notre-Dame-de-Lourdes. Trois religieuses, Sœur Lucille (Alma Choquette), Sœur Marie Joséphine (Léontine LeHeiget) et Sœur Marie-Rose (Eva Beaulieu) quittent Winnipeg en juillet pour commencer ce travail. Sœur Marie-Prosper (Anna Payette) viendra les rejoindre en septembre.
 
Arrivées à Sherbrooke, les sœurs doivent acheter une maison. Elles achètent une ancienne école devenue maison de réhabilitation. Vient ensuite la mise en chantier pour transformer le bâtiment : on y aménage 25 chambres doubles et 23 chambres simples. Le Foyer Saint-Joseph est ouvert officiellement le 1er octobre 1953, et accueille déjà 76 résidents. Les sœurs invitent les résidents à participer à l'entretien de la maison, au jardinage, à la cuisine, afin d'en faire leur « chez soi ». 
La maison de Rhéabilitation au domaine Mountfield, sur la rue Queen, fut le premier Foyer St-Joseph. SHSB63444
 
Au Québec, « ce foyer est la première institution du genre où l'on ne sépare pas mari et femme. On y vient, non comme dans un refuge au moment où toutes les autres portes se ferment, mais avec la certitude d'y trouver un nouveau foyer.1 » 
 
En 1960, les sœurs font demande d'un octroi au gouvernement du Québec afin de construire un foyer plus grand. Celui-ci ouvrira les portes le 1er juillet 1963. Sept religieuses  dirigent 160 employés  et accueillent 225 résidents. Le Foyer est incorporé en 1966. En 1975, les sœurs laissent la direction du Foyer Saint-Joseph. M. Côme Bergeron en sera le premier directeur laïc. En 1978, les Sœurs du Sauveur quittent le Foyer, mais l'une d'entre elles, Sœur Claire Petit, continuera à y travailler jusqu'en 1982. Au vingt-cinquième anniversaire de sa fondation, le Foyer abrite 248 personnes. Depuis 25 ans, il a servi de résidence finale à près de 500 personnes qui y sont décédées. À l'occasion de cet anniversaire, Sœur Alma Choquette reçut de l'archevêque de Sherbrooke, Mgr Jean-Marie Fortier, la médaille « Bene merenti »,accordée par le pape pour services rendues à l'église et dans les œuvres caritatives.
 
Nouveau Foyer St-Joseph en 1963, résidence pour personnes âgées à Sherbrooke, P. Q. SHSB63474
 

1- Blandine Chaput, "Une œuvre manitobaine en terre québécoise", La Liberté, 13 juillet 1978, p. 13. 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps