Logo SHSB

Belcourt et l'automobile

Un article récent dans Canada's History, avril-mai 2011, pages 39 à 41, fait état de l'achat par l'abbé Georges-Antoine Belcourt du premier automobile importé au Canada! Il s'agissait d'un «Taylor steam buggy». Intitulé Driving Ambition A parish priest shocks P.E.I. with a devilish contraption - one of Canada's first cars par James Mays et Ryan Rogers, on peut y lire comment le véhicule est arrivé par bateau dans le port de Charlottetown et a été transporté par des chevaux à Rustico. L'automobile fut assemblée et «dévoilée» au pique-nique de la Saint-Jean-Baptiste le 24 juin 1866. Lors d'une deuxième démonstration des prouesses de l'automobile, la course se termina avec une accélération soudaine de l'engin qui quitta la route et resta pris dans un amas de fils barbelés. Ainsi on assista au premier accident d'automobile du Canada.

On se souviendra que l'abbé Belcourt avait compilé un dictionnaire français-saulteux et avait publié une grammaire de la langue saulteuse. Il est possible de consulter le dictionnaire sur ce site. L'abbé Belcourt est réputé avoir baptisé Louis Riel. En 1847, il se rend en Angleterre présenter une pétition demandant que les revendications des Métis soient reconnues, qu'ils soient représentés au gouvernement et que le monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson soit aboli. Quoique sa pétition ait été reçue formellement par le parlement britannique, on lui rendit la vie difficile jusqu'à son départ pour le Canada. De retour dans l'Ouest il continua son travail de missionnaire auprès des Dakota. Il quitta le Nord-Ouest en 1859 pour des vacances mais on ne lui permit pas d'y revenir.

 

Date de publication: octobre 2011


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps