Logo SHSB

Lettre de Lucien Kern, 5 juin 1915 (2)


Sur le front, 5 juin 1915

Ma bonne chère maman,

[...]
Là-haut aux tranchées, sur la fameuse et sinistre crête de Lorette, tout est bouleversé par l’artillerie, dans un effroyable chaos; on dirait vraiment que l’enfer a déchaîné toutes ces horreurs sur ce coin de terre. Partout des morts, à moitié pourris, couverts de vers rongeurs; avec cela une odeur atroce, épouvantable, ici une tête, là un bras, à côté une jambe, c’est horrible, quel supplice contempler et avoir continuellement sous les yeux un spectacle semblable. Pendant deux nuits j’ai couché sur un mort, c’est vous dire le peu de cas que l’on fait, et l’habitude que l’on a de fréquenter la mort; ou bien tous passent sur le ventre d’un pauvre malheureux dans la tranchée, à peine recouvert d’une terre putréfiée. L’on ne mange pas là-dedans, l’on n’a pas faim, l’odeur nous dégoûte et l’on répugne tout, surtout la viande; l’on boit de l’eau, du vin ou du café, ce que l’on dispose.
[…]

Lucien Kern
 

Reference: 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps