Logo SHSB

Alexandra Lemieux, étudiante en technique de documentation

Alexandra Lemieux, étudiante au collège de Maisonneuve à Montréal, est ici depuis le mois de juin et travaille aux archives de l'archevêché. Ayant complétée sa deuxième année d'étude en technique de documentation, Alexandra cherchait un emploi d'été où elle pourrait acquérir de l'expérience pratique dans le domaine de la gestion documentaire et en plus voir du pays. Déjà l'année dernière, elle avait acquis une expérience de travail de 8 semaines à Com'Femme, à Brossard (Québec), où elle avait créer un plan de classification et assurer l'organisation de documents. L'offre du Centre du patrimoine lui permettait d'explorer une autre facette de la gestion documentaire, soit les archives historiques. De plus, l'Ouest l'intéressait aussi pour avoir l'occasion de parler davantage anglais. Elle confirme qu'en venant travailler pour le Centre du patrimoine elle a découvert qu'il y a une population francophone manitobaine plus nombreuse qu'elle ne le croyait. 

Son travail comprend de faire un tri et une sélection des documents entreposés à l'archevêché qui ont une valeur historique pour les transférer au Centre du patrimoine. Entre autres, il s'agit de traiter une série de dossiers sur les paroisses du diocèse documentant différentes questions référées à l'archidiocèse. Par ce contact avec la correspondance des paroisses,  Alexandra a pu constater la ressemblance entre les paroisses manitobaines et celles du Québec. 

Ce travail de triage et d'identification de documents à conserver permet parfois des découvertes insoupçonnées. C'est ainsi qu'en examinant une liasse de papier, des documents Riel ont été découverts ou retrouvés­. Une lettre de Louis Riel à Monseigneur Taché, datée du 31 mars 1870, où Riel assure Taché qu'il ne prendra pas de mesures «précipités» et qu'il considère que : «Il faut que la situation se maintienne par l'aplomb et la dignité des procédés.» Il remercie aussi l'archevêque pour les conseils et avis qu'il lui donne. Adressée de Fort Garry, Riel signe en tant que président. Une autre lettre de Riel écrite de St Antoine de Padoue datée du 24 septembre 1884 accompagnait une petition venant du district de Lorne.

Assez curieusement, dans la même liasse, on y trouve aussi une copie de l'abjuration de Louis Riel comprenant les 16 questions auxquelles Louis Riel a répondu. Les témoins sont V. Fourmond o.m.i. et L. Cochin o.m.i.. Dans la marge on y lit «Pour copie conforme L. Cochin o.m.i.».

Ayant acquis de l'expérience au Manitoba, Alexandra retourne compléter ses études. Elle souhaite travailler dans la gestion documentaire, particulièrement dans le secteur de la référence, soit dans une bibliothèque ou dans les archives d'une petite ville.

Lettre de Louis Riel à Mgr Taché, 31 mars 1870

Lettre de Louis Riel à Mgr Taché (page 2), 31 mars 1870

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps