Logo SHSB

Notre-Dame-de-Fatima

Entre Stead et Saint-Georges, Notre-Dame-de-Fatima était situé à environ 100 km au nord-est de Winnipeg. Les premiers colons de Saint-Georges, arrivés vers 1930, y récoltaient le foin sauvage de la région pour nourrir leur bétail et leurs chevaux. Les autochtones leur avaient aussi dit que cette région, connue à cette époque sous le nom de Grande-Prairie, était bonne pour y faire la chasse et la trappe.
À la fin des années 1930, des colons qui venaient de différentes régions, déménagent à Fatima et la prairie est graduellement transformée en terre agricole. Éventuellement, une scierie est construite et un bâtiment sur la ferme des Desbiens est utilisé comme école et église. En 1947, Jean Méthé, o.m.i., commence à recruter des Canadiens-Français pour coloniser la région. Les premiers morceaux de terrain sont vendus en 1948. Les colons étaient surtout d’origine francophone et sont venus d’endroits tel que Saint-Georges, Stead, Letellier, Baie St-Paul et aussi de la Saskatchewan.
La paroisse de Notre-Dame-de-Fatima de Grande-Prairie a été fondée officiellement par l'Archidiocèse de Saint-Boniface en 1949. La construction de la nouvelle école/église a commencé en 1952. Construite par les colons, elle est ouverte officiellement par Mgr Maurice Baudoux, archevêque de Saint-Boniface, le 7 décembre 1952.
En 1962, la population de Fatima atteint son plus haut niveau à près de 100 personnes. À partir de l’automne 1962, les enfants d’âge scolaire sont transportés à l’école de Saint-Georges. Ils étaient trop nombreux pour l'école de Fatima et les parents pensaient qu'ils auraient une meilleure éducation à Saint-Georges. Après 1962, la population de la communauté diminue graduellement. Plusieurs partent pour travailler ailleurs. La dernière messe est célébrée à l'église en juin 1966 et la mission de Notre-Dame-de-Fatima est officiellement fermée au début de l'année 1967.
En 2015, il reste seulement 5 familles (10 personnes) à Fatima et aucun n'est fermier. La plupart des fermiers de la région vivent maintenant près de Stead et ils récoltent du canola, du soya et du blé. On y trouve aussi plusieurs entreprises de tourbe et de gazon. 

Granger, Marie-Claire. Fatima et lé Grangers. 2014.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps