Logo SHSB

Couvent et rayonnement paroissial à Saint-Boniface

En 1944, sous l'initiative de l'abbé Edmond Lavoie, un comité se réunit pour organiser la fondation d'une nouvelle paroisse canadienne-française dans le sud de Saint-Boniface. Cette paroisse, c'est celle du Précieux-Sang. Le comité décide d'y ériger une chapelle-école, pour voir à l'éducation de l'enfance catholique dans une région de la ville où les écoles anglo-protestantes dominent. Mgr Cabana demande aux Chanoinesses Régulières des Cinq Plaies du Sauveur de venir prendre la charge de cette nouvelle école paroissiale.École du Précieux-Sang 1966
 
Les sœurs, ayant ouvert une maison à Saint-Boniface en 1944, déménagent sur la rue Kitson en 1945, année de la construction de la chapelle-école. Sœur Thérèse deSoeur Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus, Alphéda Provencher l'Enfant-Jésus (Alphéda Provencher), Sœur Marie du Précieux-Sang (Cécile Durand), et une novice, Yvonne Pilloud, seront les premières enseignantes dans cette école qui ouvre ses portes en janvier 1946. L'école accueille 70 à 80 élèves dans trois classes, et assure le programme anglais provincial, le programme français de l'A.E.C.F.M, et le programme d'instruction religieuse de l'archidiocèse de Saint-Boniface. L'école paroissiale dépend des religieuses pour survivre, car les instituteurs laïcs sont plus dispendieux. Un rapprochement avec la division scolaire de Norwood est fait afin de trouver des fonds pour financer l'école, mais ceci au dépend de l'instruction française et catholique.
 
En 1947, l'école est agrandie avec l'ouverture d'une annexe de quatre classes. Plus de sœurs viennent y enseigner. Le nombre d'élèves augmentant toujours, une nouvelle école de 12 classes est construite en 1955. En 1958, le nombre d'élèves atteint plus de 500. En 1964, l'École Précieux-Sang passera sous la responsabilité de la division scolaire Norwood, et les chanoinesses quitteront la direction de l'école.
 
La croissance de l'École du Précieux Sang amène plus de sœurs à Saint-Boniface. Elles y achètent un terrain sur la rue Kenny afin d'y établir un noviciat en 1948. En 1954, la communauté compte 16 religieuses à Saint-Boniface, en plus de 5 novices et de 4 postulantes. Graduellement, Saint-Boniface remplace Notre-Dame-de-Lourdes comme centre de la communauté des chanoinesses. En 1958, la maison générale y sera transférée. 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps