Logo SHSB

Saint-Lazare

Photographie du village de Saint-Lazare en août 1926

Le village de Saint-Lazare est situé à 340 km à l’ouest de Winnipeg dans la vallée de la rivière Assiniboine. Le village n’est pas loin de la frontière Manitoba-Saskatchewan.

Le fort Ellice est bâti en 1831 par la compagnie de la Baie d’Hudson afin de favoriser le commerce avec les autochtones de la région. Pendant plusieurs années à partir de 1875, le père Jules Decorby o.m.i. hiverne avec les chasseurs de bisons dans la région. En 1875, il y établit une mission et il construit une petite église.

Après plusieurs années de ministère à la la mission de Saint-Florent à Qu'Appelle [Lebret] et les alentours, il est envoyé au Fort Ellice. Il fonde Saint-Lazare lors de l’arrivée des premiers colons en 1883-1884. La mission porte le nom Saint-Lazare en mémoire du lieu d’ordination en France du père Decorby.

À ses débuts, la mission est située à 10 km au sud de son emplacement actuel. Lors de l’arrivée du chemin de fer en 1880, les résidents déménagent plus près de la ligne principale et une nouvelle église est construite. Saint-Lazare est sous l’aile de l’archidiocèse de Saint-Boniface, mais en 1916, il passe sous la juridiction de l’archidiocèse de Winnipeg. Un couvent est construit en 1932 pour les Sœurs de la Présentation. Elles ouvrent une pension et école pour les filles.

La municipalité rurale d’Ellice est officiellement constituée en corporation en 1883. L’agriculture joue un rôle important dans la communauté. Pendant plusieurs années, certaines familles placent des commandes pour leurs autres provisions au North West Mail Order. Saint-Lazare est constitué en village en 1959.

En juin 1963, la vieille église de Saint-Lazare, désormais transformée en salle paroissiale reçoit quelques 200 paroissiens lors des cérémonies de bénédiction de la nouvelle église.

Le pique-nique de Saint-Lazare en août 1970 est une réussite totale. Quelques 6000 personnes participent aux différentes activités. Même le Premier ministre de la province, Edward Schreyer, endosse un uniforme de baseball pour jouer avec l’équipe de Dauphin.

En mars 1974, on publie à Saint-Lazare un petit journal bilingue. Environ 150 copies sont vendues toutes les semaines.

Quelques hockeyeurs sont originaires de Saint-Lazare. En 1980, David Chartier a été recruté par les Jets de Winnipeg. Plus tard, Christian Chartier devient un défenseur des Maple Leafs de Saint-Jean, Terre Neuve, de la Ligue américaine du hockey

La municipalité d’Ellice (Saint-Lazare) célèbre son centenaire en 1983. Les aînés de la communauté sont très actifs et ils fondent un club d’âge d’or qui porte le nom Club Fort Ellice. Un édifice est construit en 1990 et le petit-neveu du père Decorby, Robert Decorby, est parmi les membres du club.

Situé près d'un cours d’eau, Saint-Lazare a connu plusieurs inondations. Mais au mois de mai 1989, un manque de précipitation oblige la municipalité de Saint-Lazare à restreindre l'utilisation d’eau. Selon le conseiller Jean-Marc Lemoine, Saint-Lazare n’a jamais connu de problèmes d’approvisionnement en eau auparavant.

Le déraillement de cinq wagons avec des produits toxiques du Canadien national a eu lieu le 19 juillet 1991 et 150 personnes sont évacuées. Le nombre d’évacués montent à 400 le lendemain. On s’inquiète aussi de la rivière. Au moment du déraillement, le village de Saint-Lazare fait parti d’une dizaine de municipalités qui n’ont pas un plan d’urgence. Les plans d’urgence ont été rendus obligatoires par la province et ont été progressivement mis en place. Les plans prévoient notamment la désignation d’un coordonnateur chargé de la liaison entre les secours et les décideurs politiques. En janvier 1992, l’Organisation des mesures d’urgences du Manitoba prépare avec le village et la municipalité d’Ellice, un plan d’urgence en cas de catastrophe. Une fois que le plan d’urgence est mis en vigueur, le maire Martin Dupont rencontre les élus des municipalités environnantes pour mieux les sensibiliser aux dangers potentiels.

Le 9 octobre 1998, des anciens combattants canadiens participent à une cérémonie de rapatriement des restes de soldats américains de la guerre de Corée. Léonard Desjarlais du 3e Bataillon du Princess Patricia’s Light Infantry et originaire de Saint-Lazare, a assisté à la cérémonie.

La mine de la Potash Corporation of Saskatchewan, située à 20 km du village, est un des employeurs les plus importants de la région.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps