Logo SHSB

In Memoriam Patricia Turenne

Patricia Turenne

In Memoriam Patricia Turenne. Depuis la mort en 2002 de son ancien directeur général Alfred Fortier, la Société historique de Saint-Boniface n’avait pas eu à déplorer la perte d’un de ses piliers.

Le décès de Patricia Turenne survenu le 7 octobre 2013 marque un autre de ces moments charnière dans la vie de notre organisation. Depuis plus de quinze ans, Patricia a en effet joué un rôle déterminant dans le développement du volet généalogique de notre Société historique.

Sa passion pour cette dimension essentielle de l’histoire de notre communauté s’est développée alors qu’elle aidait bénévolement Alfred Fortier dans la mise sur pied d’une banque de données généalogiques. Grâce à Patricia (née Pelland), cette banque de données a pris des proportions formidables au fil des années.

Car années après années, tous les mardis et tous les samedis, la trésorière depuis 1999 de la Société historique venait au Centre du patrimoine poursuivre son travail de détective et de décorticage des liens de parenté. La généalogie exige en effet beaucoup d’agilité intellectuelle, car les pièges sont nombreux. Son savoir-faire et son excellente mémoire en avaient fait une spécialiste des racines canadiennes-françaises. (Par curiosité, elle avait remonté l’arbre généalogique de l’écrivaine Gabrielle Roy et avait déniché du sang amérindien. «Il ne s’agit pas de savoir si les Canadiens français de souche sont en parenté, mais combien de fois», disait-elle.)

Patricia Turenne accordait le titre de spécialiste des racines métisses à Janet La France, qui travaille au Centre du patrimoine depuis 8 ans et dont elle a assuré la formation continue. Cette traductrice de métier aussi a eu à cœur de partager sa passion en donnant des ateliers de formation sur la généalogie, comme à la Bibliothèque publique de Saint-Boniface par exemple.

Son travail bénévole a laissé sa marque sur des réalisations remarquables qui nous ont apporté des éclairages importants sur la communauté francophone du Manitoba. Toujours généreuse de son temps, elle a offert pendant plusieurs années un appui inestimable au journaliste Bernard Bocquel alors qu’il effectuait sa recherche pour rédiger une histoire de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba. En lui permettant de tirer au clair l’enchevêtrement des liens des familles métisses canadiennes-françaises, Patricia Turenne a assuré la profondeur humaine du livre «Les Fidèles à Riel».

Bien d’autres personnes lui sont redevables de son expertise. À titre privé en dressant leur arbre généalogique familial, ou à titre public. Ainsi a-t-elle veillé à ce que la liste des noms des personnes enterrées dans le vieux cimetière de Saint-Norbert soit juste. Ce qui n’était pas une mince affaire, car l’écriture du curé de Saint-Norbert, Mgr Noël Ritchot, se résume à une série de pattes de mouches. Apprendre à déchiffrer des écritures de prêtres ou d’agent de recensement n’est pas le moindre des défis posés au généalogiste.

Patricia Turenne n'hésitait pas non plus à partager son expertise en faisant la lecture et la révision de textes destinés au grand public. Elle a aussi traduit des textes qui sont maintenant disponibles sur le site Web du Centre du patrimoine.

Le Centre du patrimoine de la Société historique de Saint-Boniface, doté de ses fonds d’archives et de ses riches possibilités généalogiques, constitue un témoignage concret de l’enracinement de la communauté francophone en terre manitobaine.

Et c’est pourquoi toute la communauté franco-manitobaine continuera de bénéficier de l’engagement passionné que Patricia Turenne a accordé sans compter durant presque deux décennies. Dans cet esprit de don, nous sommes tous un peu ses héritiers.
 

L'équipe de la Société historique de Saint-Boniface


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps