Logo SHSB

Ne brûlons pas les étapes - Les Oblats et les écoles résidentielles

Avec permission de : Cahiers Franco-Canadiens de l'Ouest, Vol. 7, no 1, 1995, p. 5-44
 
 
Ne brûlons pas les étapes par Gilles Lesage
Archives des oblats du Manitoba
Winnipeg (Manitoba)
 
RÉSUMÉ
 
Cet article porte sur les écoles dites indiennes dirigées par les oblats de la Province oblate du Manitoba, de 1884 à 1970. Un rapide survol de la création des écoles industrielles, de leur développement et des évaluations qui en ont été faites au cours des quelque quatre-vingt-cinq années de leur existence permet d’aborder des questions de fond liées aux relations entre les Blancs et les Amérindiens. L’éducation des Amérindiens comprenait trois acteurs principaux: les Amérindiens eux-mêmes, le gouvernement fédéral et les Églises chrétiennes. Lorsque les oblats s’engagent dans l’entreprise d’assimilation du gouvernement, ils sont largement tributaires des idées du darwinisme social qui s’étaient fortement implantées dans les mentalités de l’époque. Pour eux, l’œuvre des écoles indiennes fait partie d’une stratégie missionnaire dont l’objectif premier est la conversion et le salut des âmes. Dans l’ensemble, les oblats resteront insatisfaits des résultats obtenus. Les problèmes de justice sociale finiront par avoir la priorité sur les préoccupations d’une éducation chrétienne des enfants.
Reference: 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps