Logo SHSB

Camp Notre-Dame

Camp Notre-Dame à la Plage Albert en 1957-1958, Fonds Fernand Desjardins

Si les origines du Camp Notre-Dame remontent aux démarches d'avant-guerre qu'avait faites l'abbé Léo Blais, aumônier de l'Action Catholique à la Cathédrale, c'est après la IIe Guerre Mondiale que la création du Camp Notre-Dame se concrétise. La création et le développement du Camp Notre-Dame passe par une série d'étapes intimement liées à la Plage-Albert et aux camps de Guides et Scouts.

Dans un cahier du cinquantenaire du Guidisme, on y lit : «Les connaissances en géographie manitobaine que ces pages procurent, nous vous prions de les mettre au rancart pour mieux vous transporter par la pensée et le coeur à la Plage Albert que l'on voudrait admirer. C'est la plage par excellence. Probablement en 1943, la famille Masson de St-Boniface passa ses vacances à la Plage Albert de Traverse Bay au Manitoba, au grand chalet Fraser. Marie et Marguerite, deux Guides, remarquèrent un champ vacant à un demi-mille de ce chalet. Le champ paraissait un endroit idéal pour planter des tentes. Au bord du lac, tout près de là, une source d'eau claire jaillissait en abondance. La plage sablonneuse et très propre semblait convenir parfaitement à un camp de Guides. La proximité de la voie ferrée qui mène droit à la ville quotidiennement rassure les campeurs. Au printemps de l'an 1944, Cheftaine Masson (Marie) comme disait maman, avec son assistante et même l'aumônier, se sont rendus auprès de M. Fraser pour louer le chalet aux bonnes Guides de St-Boniface. Ce chalet construit en billes rondes et de belle apparence construit tout près du lac, comprenait une cuisine, quelques chambres et une vaste salle très commode aux jours de pluie surtout. Bientôt on monte les tentes dans l'endroit qu'avait occupé précédemment les scouts et qu'ils avaient heureusement nettoyé à leur départ par courtoisie et respect pour leurs soeurs guides.»

Finalement c'est le 20 juin 1967 que le Camp Notre-Dame devient incorporé par un groupe de laïcs dans le but de : "To carry on, without pecuniary gain, objects of charitable, religious, sporting, recreational or athletic nature, and without limiting the generality of the foregoing, to establish, maintain, conduct and operate a fresh air camp for children and young adults, and to raise funds for the purpose aforesaid by means of gifts, donations, grants, bequests and legacies, and by any other lawful means." (Letters Patent, June 1967).

Dans ses «Notes historiques sur la Plage Albert et le Camp Notre-Dame», (voir le texte PDF dans le menu à droite) Edouard Bonin conclut que «... cette rétrospective sur le Club Notre-Dame, le Club de la Plage Albert, le Camp Notre-Dame Inc., nous éclaire sur bien des points et nous aide à comprendre bien des lacunes qui ont existé dans le passé.»

En 1971, le bureau d'administration du Camp Notre-Dame était composé de Gabriel Dufault (président), Roger Larivière (vice-président), Louise Larivière (deuxième vice-présidente), Rodolphe Comeault (trésorier), Suzanne Nolette (secrétaire),  Edouard Bonin (aumônier), Gérard Rémillard, Armand Vincent et Jean Balcaen (conseillers).

Stanislas Gauvin, Suivez les Guides Cinquante ans de guidisme à Saint-Boniface, Manitoba 1935 à 1985, À vol d'oiseau Les souvenirs les plus vivaces, Mont Joli, 1984.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps