Logo SHSB

Laurier comme mission - arrivée des colons francophones

Résultat de recherche présenté par Rose Bouchard à Lionel Dorge, mars 1970, texte intitulé Laurier Ma paroisse adoptive Projet centenaire du Manitoba, p3-6
 
Voici quelques extrait du document :
 
« Les immigrants arrivés entre 1895 à 1897 devaient voyager en charrette, et cela au milieu de difficultés inconcevables. N’ayant pas de routes traçées, ces pionniers s’en allaient à l’aventure, parfois surpris par le passage des Indiens ou des bêtes sauvages. Selon la carte géographique, le chemin de fer passait déjà à Laurier en 1898, (voir page 5) mais l’année exacte de la construction ce cette ligne et d’un arrêt à Laurier n’est pas encore connue. En tout cas, l’immigration augmenta considérablement après l’installation du chemin de fer, ce qui contribua au développement de la région. » p.4
 
« Cette année-là, 1899, les colons apprirent l’arrivée prochaine d’un prêtre résident. M. Patrice Trottier exprime les sentiments des pionniers dans une lettre à Monseigneur Adélard Langevin.
"Laurier,
Nov. 13th 1899
A sa grandeur Monseigneur Langevin,
Archevêque de St-Boniface.
 
Monseigneur,
Par un mouvement spontané et généreux une grande partie de Catholiques des environs de Laurier ont pris la liberté de nous faire connaître leurs désirs, leurs besoins.. Nous avons été tous très honorés d’apprendre avec quelle bonté vous répondez à nos demandes, je vous dirai même que les bons, les indifférents…, tous avaient accueilli avec grande joie la nouvelle qu’un prêtre nous était accordé." » p.6
 
Collection générale de la Société historique de Saint-Boniface 1.1/137 
Reference: 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps