Logo SHSB

Tour de force de Normand Boisvert

Normand Boisvert a réussi un coup de force en complétant la recherche et la rédaction d'un document portant sur les écoles francophones du Manitoba. Déjà, il y aSaint-Jean-Baptiste, École des gaçons, photo A. A. Herriot, inspecteur, vers 1935, APM dix ans, il présentait à la Société historique de Saint-Boniface ce projet qu'il espérait pourrait mener à une présentation sur le Web. Cet été il donnait à la Société historique de Saint-Boniface le fruit de ces années passées à compiler des données dans les centres d'archives et auprès de ceux qu'il avait l'occasion de rencontrer. Il a aussi parcouru la province afin de visiter autant de sites d'écoles que possibles. Le don comprend les fichiers numériques des 3 tomes et des documents d'appui. En plus il nous remettait aussi 2 copies imprimées des 3 tomes. Ce matériel vient compléter les fichiers électroniques des nombreux registres d'école qu'il avait numérisés.

Dans sa présentation, il précise ce qu'il entend par francité et ce qui a déterminé le choix des écoles qu'il a retenu pour le document qu'il a produit : Écoles à caractère francophone au Manitoba depuis 1818, un répertoire. Seul la consultation de ces documents permet de mesurer l'ampleur et l'envergure de la tâche. Sans compter le travail de moine que représente la compilation des données.

Le Centre du patrimoine est heureux de rendre les trois tomes disponibles en ligne.

De plus nous avons aussi commencé à rendre ces informations disponibles en liant les pages d'une école en particulier au lieu qui se trouve au volet «Lieux» de la École de Grande-Clairière, photo George Hunter, vers 1935, APMsection «Au pays de Riel» de notre site Web. Les villages suivants sont ainsi liés : Bruxelles (Sainte-Marie, Saint-Gustave/Saint-Joseph, Saint-Urbain/Saint-Antoine), Grande-Clairière, La Broquerie (Saint-Joachim, Saint-Joseph, Saint-Roch,Sainte-Anne Est/Saint-Alexandre de Giroux/Saint-Alexandre, Saint-Denis, Joffre), Laurier (Fosbery, Champlain), Marchand (Saint-Étienne), Otterburne (Saint-Viateur Est/Saint-Pierre Nord, Orphelinat Maison Saint-Joseph/Collège Saint-Joseph), Saint-Lupicin (Faure, Leary), Notre-Dame-de-Lourdes (et Beausale, Carnot, Jeanne d'Arc, Lees, Montcalm, Pinkerton, Saint-Adélard/Jacques-Cartier, Cardinal, Saint-Louis B et Saint-Louis A).

Carte de Saint-Jean-Baptiste où s'y trouve 7 districts scolaire, Boisvert, p. 338

 


Normand Boisvert

Natif de Notre-Dame-de-Lourdes, Normand Boisvert fait ses études en éducation à Ottawa et à Winnipeg. Après avoir enseigné quelques années aux écoles de Notre-Dame-de-Lourdes et de Saint-Norbert, il devient principal à Saint-Norbert, directeur général de la Division scolaire de la rivière Seine et travaille pour le Bureau de l’éducation française. Il se retire en 1996 après avoir été principal de l’école Lavallée pendant 15 ans.

Intéressé à la gestion et l’administration scolaire, Normand Boisvert y a contribué en étant actif dans une variété d’associations, tels qu’à l’Association canadienne d'éducation de langue française, la corporation du Collège universitaire de Saint-Boniface, la Manitoba Association of School Superintendents et la Manitoba Teachers' Society.

Il a vu naître et évolué l’éducation française au Manitoba, mais en plus, il y a fortement participé. En plus d’avoir contribué à l’ouverture de nouvelles écoles françaises dans les années 1970, il a aidé à fonder l’Alliance canadienne des responsables et des enseignantes et enseignants de langue française et l'Association des directeurs et directrices des écoles franco-manitobaines.

 

Date de publication: août 2015


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps