Logo SHSB

Suzanne Tremblay (1924-2014)

Suzanne Tremblay est décédée le 23 mars dernier, à l'âge de 93 ans. C'est en 2007 qu'elle donnait au Centre du patrimoine l'abondante correspondance que Pauline Boutal avait entretenue avec elle. Née au Manitoba, elle a complété ses études à l'Institut Collégial Saint-Joseph. Dans le «Coin» de l'Institut, on y apprend que Suzanne Tremblay siège sur le conseil des étudiantes de la 12e année. Suzanne Tremblay, comédienne au Cercle Molière - SHSB 19407En 1950, c'est au Cercle Molière qu'on la trouve et à la première réunion de la saison en octobre, elle dirige une comédie en un acte.

Plus tard, le 19 février 1954, on apprend dans La Liberté et le Patriote que «Pauline Boutal assume la direction et la mise en scène de la pièce [La ligne de chance], avec le concours de

Suzanne Tremblay, Christiane LeGoff et Armand Guenette...», pièce qui devait avoir lieu au théâtre Playhouse à Winnipeg. C'est par ces activités que Suzanne Tremblay rencontre et devient amie avec Gabrielle Roy et Pauline Boutal. En plus de son engagement dans le monde des arts, elle travaille pendant 14 ans au service des consuls de France puis occupe elle-même le poste comme nous l'append La Liberté et le Patriote du 4 mars 1960 : «M. le compte Serge de Fleury, consul de France à Winnipeg depuis le 4 janvier 1950, quitte son poste à la fin de ce mois pour des raisons de santé. Le Département des Affaires

Étrangères a nommé pour le remplacer à la tête du consulat de France, Mlle Suzanne Tremblay, de St-Boniface, considérant qu'elle était des mieux qualifiées pour cette mission de confiance du fait de sa connaissance de tous les rouages du consulat, et du fait aussi qu'elle a participé depuis 14 ans à sa direction.»

Elle quitte Saint-Boniface en 1961 et c'est à la Place des Arts qu'on la retrouve : «La Place des Arts ne peut vraiment avoir de meilleure hôtesse, car Mlle Tremblay s'est longuement entraînée à ce rôle délicat au cours de ses années de travail au Consulat de France de Winnipeg. Que de personnages éminents de France et du Canada elle connut, reçut, renseigna ici au Manitoba, soit comme secrétaire du Consulat, soit comme consul intérimaire du départ de M. le comte

Serge de Fleury à l'arrivée de M. Damien Giordani!» peut-on lire dans La Liberté et le Patriote du 24 janvier 1964. Dans la nécrologie publiée dans La Presse de Montréal du 19 avril 2014, Julie Roy écrit au sujet de son emploi à la Place des Arts : «Indépendante d'esprit, célibataire et sans enfant...elle déniche après quelque temps un emploi au service des communications à la toute nouvelle Place des Arts. Elle est la sixième personne à y être embauchée et y est restée pendant plus de 20 ans. Laurent Duval, directeur des relations publiques de la Place des Arts de 1963 à 1970 et ancien patron de Mme Tremblay, se souvient d'elle comme une femme affable, souriante et efficace dans son travail.»

Suzanne Tremblay et Pauline Boutal chez le Gouverneur général Roland Michener en 1973 - SHSB 19337

Suzanne Tremblay et Pauline Boutal chez le Gouverneur général Roland Michener en octobre 1973. Le portrait est de Lord Tweedsmuir.

Fonds Pauline Boutal, SHSB 19337


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps