Logo SHSB

Le Fonds Antoine Champagne et Pierre Gaultier de Varennes, Sieur de La Vérendrye

Père Antoine Champagne, c.r.i.c. en 1948 - SHSB 19442

Les mystères de l’Ouest

Vicaire à la paroisse de Notre-Dame-de-Lourdes entre 1922 et 1932, puis curé de la même paroisse de 1932 jusqu’en 1948, le père Antoine Champagne était aussi historien. Ses recherches portaient sur la généalogie et l’histoire de l’Ouest canadien, et plus particulièrement sur les familles la Vérendrye et Riel.

Le fonds Antoine Champagne réunit toutes les pièces que l’historien est parvenu à repérer lors de ses recherches, et aussi des documents plus personnels.

La collectivité francophone de Saint-Boniface à l’origine de la Compagnie de La Vérendrye a longuement consulté le fonds Antoine Champagne avant de se lancer dans l’aventure qu’on lui connaît.

« Les premiers efforts en vue de fonder la Compagnie ont commencé en 1993, déclare le capitaine de la Compagnie de La Vérendrye, Michel Loiselle. Les documents trouvés dans le fonds ont validé notre projet. Un an plus tard, nous avons créé le groupe de reconstitution historique. »

Ce que les membres de la Compagnie de la Vérendrye recherchaient en premier lieu à travers le fonds, c’était des preuves écrites ou illustrées destinées à confirmer les bases sur lesquelles reposait leur volonté de reconstitution historique.

Pierre Gaultier de Varennes de La Vérendrye - SHSB 19872« Nous l’avons consulté en vue de trouver des renseignements par rapport à la présence française dans l’Ouest, dont celle de La Vérendrye, indique Michel Loiselle. Le fonds Antoine Champagne a donné les fondements nécessaires à la création de notre Compagnie. »

Plus encore que prévu

Au départ, les membres de la collectivité francophone cherchaient le nom des Voyageurs et des soldats qui avaient accompagné La Vérendrye dans l’Ouest. La consultation du fonds leur a permis de satisfaire leur besoin, au-delà de leurs espérances.

« Nous avons trouvé le nom de soldats détachés de Montréal pour servir La Vérendrye, renseigne Michel Loiselle. Pour certains, le début de leur contrat commençait après le départ de La Vérendrye des territoires de l’Ouest, ce qui présumait une présence de soldats francophones à cet endroit jusqu’à la fin du régime français. »

Au fur et à mesure de leurs fouilles, ils sont tombés sur des documents inattendus. « Nous avons trouvé un ensemble de cartes et de copies de cartes géographiques, relate le capitaine. L’une d’entre elles a été dessinée par La Vérendrye en 1737. Pour nous, il s’agit là de la première carte du Manitoba. »

Des documents d’un autre genre ont aussi attiré leur attention. « Nous sommes tombés sur quelques documents inédits dont un rapport d’un Voyageur capturé par des Indiens dans le Midwest, énonce Michel Loiselle. Le fonds contient définitivement un nombre important de pièces prêtes à être redécouvertes. »

Un contenu dense

Pour le Capitaine de la Compagnie de la Vérendrye, si le fonds Antoine Champagne est certainement très riche en ce qui concerne le parcours de La Vérendrye et, d’une manière plus générale, la première présence française dans l’Ouest canadien au 18e siècle, son intérêt ne s’arrête pas là.

« Le fonds détient énormément d’informations multiples en ce qui concerne les territoires de l’Ouest, de la grande à la petite Histoire. Il est parfait pour les curieux d’histoire, de généalogie et d’archéologie. »

 

Pour plus d'information au sujet du fonds Antoine Champagne, consultez la base de données des archives.

Pour plus d'information au sujet de La Vérendrye, consutez la page La Vérendrye, père et fils de notre site Web, le site Web Fort Rouge 275, la page Facebook Fort Rouge 275, le site Web La Compagnie de La Vérendrye et la page Facebook de La Compagnie de La Vérendrye.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps