Logo SHSB

Trois étudiantes embauchées par la SHSB pour l’été 2018

Publié le 25 mai 2018, par Amélie Drainville

 

La SHSB fait peau neuve pour l’été! Effectivement, grâce au programme Jeunesse Canada au Travail (JCT), l’organisation a été en mesure d’engager une responsable des programmes éducatifs, une responsable de la bibliothèque ainsi qu’une technicienne en archives. Voici un bref aperçu de nos nouvelles recrues et de ce qui les attend pour l’été.

Natasha Vermette, 23 ans, est originaire de Saint-Norbert (Manitoba) et est étudiante en enseignement au secondaire (mathématiques et français) à l’Université de Saint-Boniface. Elle a eu vent de l’emploi à la SHSB par l’entremise du site web de JCT. « J’ai travaillé avec la Société historique de Saint-Claude, donc je me suis dit qu’il y avait probablement quelque chose de similaire pour la communauté francophone à Winnipeg », souligne-t-elle. Elle a été embauchée à titre de chercheuse/rédactrice en éducation pour un projet qui vise à rendre les ressources pédagogiques plus accessibles aux enseignants et à leurs élèves. « Puisque le Centre du patrimoine a tant de ressources importantes et authentiques, c’est mon rôle de faire le tri et ressortir les documents les plus utiles qui sont en lien avec les programmes d’études du ministère de l’Éducation de la province du Manitoba. En faisant cela, je travaille sur le site web de la Société historique de Saint-Boniface afin de rendre les ressources plus faciles à trouver sous l’onglet "Outils pédagogiques". Ce poste me permet d'explorer un autre côté de l’enseignement et peut-être que ce travail s’avérera une révélation d’une passion envers une troisième matière pour mon futur emploi, qui sait? », s’exclame Natasha. Ce travail lui plaît beaucoup, puisqu’il lui permet de combiner ses intérêts divers, ses expériences antérieures aux archives de Saint-Claude et sa passion pour l'éducation. Elle apprécie tout particulièrement le fait que tout se déroule en français au Centre du patrimoine, ce qui était un de ses critères dans sa recherche d’emplois d'été. Lorsque questionnée à propos des installations du Centre du patrimoine, Natasha n’hésite pas : « C’est très impressionnant! Le fait d’avoir tant de livres, de documents, d’enregistrements… C’est un endroit est incroyable. Nous avons accès à une grande diversité de documents portant sur des événements et des récits du passé, qui rend l’histoire plus vivante et tangible. Je crois que ces récits sont essentiels à un apprentissage positif de notre histoire. » Elle travaille depuis le 5 mai et sera parmi nous jusqu’au 24 août.

Kari Valmestad, 18 ans, est originaire de Winnipeg. Elle étudie présentement l’histoire et l’histoire des beaux-arts. Après avoir passé sa dernière année d’études à Montréal, Kari souhaitait revenir à Winnipeg pour voir sa famille pour l’été, en plus de profiter des nombreux avantages de sa ville, soit sa culture animée, les nombreux festivals de musique, de théâtre, le ballet, l'opéra, etc. « Les Winnipegois, en général, sont des personnes vraiment gentilles et chaleureuses. Les choses qui me déplaisent à Winnipeg sont probablement l'hiver et les moustiques! », s’exprime-t-elle. Au moins, elle a pu échapper à un inconvénient sur deux! Kari a elle aussi trouvé l’offre d’emploi sur le site web de la Jeunesse Canada au travail. Elle travaille comme technicienne en documentation, c’est-à-dire qu’elle agit à titre de responsable de la bibliothèque. Elle a pour tâche de cataloguer et classer les nouveaux livres que le Centre de Patrimoine reçoit, de transférer les livres des étagères vers d'autres endroits et de faire le « Shelf-Reading », soit s'assurer que tous les livres sur les étagères sont dans l’ordre, propres et bien organisés. « J'aime beaucoup mon travail parce que mes tâches nécessitent une personne vraiment méthodique et organisée, ce que je suis. J'aime beaucoup maintenir les étagères en ordre. La bibliothèque est tellement belle et les archives sont vraiment impressionnantes! », nous a-t-elle confié.

La troisième étudiante embauchée est une habituée du Centre du patrimoine. En effet, Katrina Audet est de retour parmi nous pour une deuxième année consécutive! L’année dernière, en tant que technicienne en archives, Katrina a traité les fonds de l’Association d’éducation des Canadiens-français du Manitoba (AECFM) et de la Société de la francophonie manitobaine. Comme elle avait beaucoup apprécié son expérience l’année dernière, elle a de nouveau postulé pour s’occuper de la numérisation des photos de La Liberté. En entrant les photos dans la base de données de la SHSB, elle les rend facilement accessibles aux chercheurs. Katrina aime particulièrement son travail puisque qu’elle peut aller à sa propre vitesse et qu’elle peut le faire tout en écoutant de la musique. Elle ne se lasse pas de venir à Winnipeg, puisque la ville offre « plusieurs activités et restaurants de divers cultures. C'est une ville tissée serrée, et on doit dire que les performances des Jets cette année nous ont vraiment rapprochés. » Pour la Coupe, on peut dire à une prochaine fois, mais les séries auront eu leurs avantages, du moins selon Katrina! Rappelons que Katrina, 19 ans, est originaire d’Otterburne et est étudiante en Sciences à l’Université du Manitoba, pour éventuellement se diriger vers la médecine. Elle sera parmi nous jusqu’à la fin août.

Pour en savoir plus sur l’avancement des projets des étudiants ou sur les services offerts par le Centre du patrimoine, venez nous visiter ou consultez notre site web et notre page Facebook!

 

 


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps