Logo SHSB

Un dîner-bénéfice chargé d'émotions pour les 20 ans du Centre du patrimoine

Publié le 18 mai 2018, par Amélie Drainville

 

Mardi dernier, 185 personnes étaient réunies à l’Hôtel Norwood pour fêter les 20 ans du Centre du patrimoine et inaugurer l’exposition La Cathédrale Saint-Boniface d’Étienne Gaboury : construire le patrimoine de demain. Retour sur un événement rempli d’émotions…

Les convives se sont réunis dès 11 h 30 pour assister à la cérémonie, présidée par nul autre que Michel Lagacé, le président du conseil d’administration de la SHSB. De nombreux dignitaires étaient présents : Mgr Albert LeGatt, archevêque de l’Archidiocèse de Saint-Boniface, M. Wab Kinew, chef du Nouveau parti démocratique du Manitoba, M. Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba, M. Daniel Vandal, député fédéral de Saint-Boniface, M. Normand Boisvert, président des deux dernières campagnes de financement de la SHSB, et M. Étienne Gaboury, architecte de la Cathédrale Saint‑Boniface. Les congrégations religieuses ayant fait partie, il y a 40 ans, de la réflexion entourant la création d'un éventuel centre d'archives, étaient aussi bien représentées.

L’événement avait évidemment pour objectif de souligner la nouvelle exposition et l’anniversaire du Centre du patrimoine, mais visait également à amasser des fonds dans un but bien précis : installer de nouvelles étagères amovibles dans une de ses chambres fortes pour augmenter sa capacité d’entreposage, un projet de 115 000 $.

En effet, le Centre du patrimoine conserve maintenant plus de 700 fonds d’archives, cinq fois plus qu’à son ouverture. Cette croissance est bien entendu signe d’un avenir prometteur pour la conservation des archives francophones, métisses et autochtones du Manitoba et de l’Ouest canadien, et la SHSB veut s’assurer de maintenir la qualité de ses services tout en continuant d’accueillir de nouveaux fonds d’archives.

D’entrée de jeu, M. Lagacé a présenté un bref aperçu de la préservation des archives avant la construction du Centre du patrimoine. « Évitons un retour aux conditions du passé! », s’est exclamé le président. Ce dernier a d’ailleurs insisté sur l’importance de conditions optimales pour la conservation des archives, puisque des événements tels des incendies, des déménagements, des fermetures de bureau, des grands ménages faits avec trop de zèle, l’usure du temps, de l’humidité et de la lumière, peuvent mener à des pertes de documents de tous genres, effaçant par le fait même « les traces de notre histoire, de notre cheminement comme société ».

Les efforts en matière de financement ont déjà porté fruit et, au grand soulagement de M. Lagacé, le retour en arrière ne se produira point. Effectivement, grâce au généreux soutien de la Winnipeg Foundation, de la Thomas Sill Foundation, des convives et des commanditaires du dîner-bénéfice, 70 000 $ ont déjà été recueillis pour financer l’achat d’étagères.

« En tant que président de la SHSB, je suis à la fois ému et encouragé par cette démonstration de solidarité envers notre organisation. »

- Michel Lagacé

 

Au cours de l’événement, plusieurs intervenants ont pris la parole, à commencer par Mgr LeGatt, qui tenait à souligner le « rôle indispensable [de la Société historique de Saint-Boniface] dans l’avenir de la francophonie au Manitoba, mais plus grand encore, à l’ouest de notre province et dans le nord du Canada ».

 

« [J’]exprime ma profonde reconnaissance envers le Centre pour la préservation et la promotion des archives de l’Archidiocèse ainsi que celles de plusieurs autres entités religieuses. Dans ce même élan de gratitude, je vous remercie pour votre présentation de la conception architecturale de la Cathédrale actuelle par Étienne Gaboury, conception réalisée dans le contexte du Concile Vatican II, et cela, à partir des cendres de l’ancienne basilique. On ne sait jamais ce qui nous arrivera dans l’avenir. Cependant, un sens fort de notre identité et de notre mission, un sens constamment nourri par l’étude du passé nous assure la force nécessaire pour avancer avec espérance. »

- Mgr LeGatt

Ensuite, Mme Diane Bilodeau, vice-présidente Marketing et Stratégie de Caisse Groupe Financier, s’est adressée aux convives. Elle a notamment souligné les services impeccables fournis par la SHSB pour assurer la conservation des archives de la Caisse. « [N]ous sommes honorés d’appuyer le projet d’agrandir l’entreposage des archives au Centre du patrimoine, ce qui lui permettra de continuer à jouer le rôle si important de préserver notre histoire francophone. […] Quel beau cadeau à offrir aux prochaines générations », a mentionné Mme Bilodeau.

 
 
M. Louis Paquin, producteur exécutif aux Productions Rivard et membre du CA de la SHSB, a succédé à Mme Bilodeau au micro. Il a abordé l’importance du Centre du patrimoine pour les Productions Rivard, qui a consulté les archives à plusieurs occasions pour des productions telles que Le Géant Beaupré (2001), Mon pays, c’est l’Ouest (2001), Étienne Gaboury, architecte (1998) et plusieurs autres.
 
 

La commissaire Annie Langlois a finalement été invitée à lancer l’exposition La Cathédrale Saint-Boniface d’Étienne Gaboury : construire le patrimoine de demain, une exposition produite dans le contexte des évènements marquant le 200e anniversaire de l'arrivée de l’abbé Norbert-Joseph Provencher à la rivière Rouge. Dans sa présentation, Mme Langlois a relaté le contexte dans lequel la plus récente reconstruction de la Cathédrale de Saint-Boniface a été réalisée et a dressé une courte biographie de son architecte, Étienne Gaboury, invité de marque de cet événement. Elle a également exprimé sa profonde reconnaissance : « [j]e tiens à remercier Thomas Bres, pour la conception graphique, Gilles Lesage et Julie Reid pour leur aide et conseil, ainsi que les bailleurs de fonds pour cette exposition, Patrimoine canadien et Sport, culture et patrimoine Manitoba ».

Au cours de la cérémonie, les convives ont pu déguster un délicieux repas et participer au tirage de cinq livres-photos La Cathédrale de Saint-Boniface, gracieuseté des Éditions des plaines. Félicitations à nos gagnants : Sophie Moquin, Mounin Khattab, Louis St Cyr, Nicolas Audette et Marie-Thérèse Bocquel.

L’événement a sans contredit été fort apprécié par les invités. Paulette Duguay, présidente de l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba a d’ailleurs exprimé son enthousiasme en mentionnant que l'ambiance de la fête était très chaleureuse et qu’on y ressentait une appréciation profonde envers le travail abattu par l'équipe du Centre du patrimoine.

« C’était une occasion unique, c’était la première fois de ma vie que j’avais l’occasion de fêter des archives! J'ai senti qu'il y avait dans la salle une réalisation collective de l'importance de conserver notre patrimoine. De la perspective des Métis, cette occasion était également valorisante. Nous sommes rassurés de savoir que notre histoire est documentée et que notre rôle dans les origines du Manitoba est reconnu. »

- Paulette Duguay

En terminant, l’équipe de la SHSB vous invite à visiter la nouvelle exposition au Centre du patrimoine, ouverte au public pour plusieurs mois. L’équipe tient aussi à adresser quelques remerciements...

Merci à tous ceux et celles qui ont eu, il y a près de 40 ans maintenant, la vision d’un Centre du patrimoine et qui ont eu le courage de réaliser ce rêve collectif avec persévérance. Merci à nos fidèles bénévoles, nos généreux donateurs et donatrices et notre personnel, de continuer à porter ce rêve aujourd’hui et demain. Enfin, merci à nos nombreux commanditaires. Votre appui et votre générosité nous touchent énormément et nous encouragent à continuer notre travail.

« On dit parfois que l’histoire est écrite par les "conquérants". Il y aurait peut-être lieu d’adopter une nouvelle croyance, car dans la réalité, l’histoire est écrite par celles et ceux qui sont capables de l’écrire. En refusant la perte de notre passé, en combattant l’usure du temps et de l’oubli, le Centre du patrimoine joue un rôle vital : celui d’assurer que nous serons toujours capables d’étudier, d’écrire et de raconter l’histoire de la francophonie et des Métis du Manitoba et de l’Ouest canadien. »

- Michel Lagacé

 

*Il est important de rappeler que le Manitoba a reconnu en 2017 que les archives de la SHSB ont une portée provinciale et nationale, et que la SHSB agit comme le pendant francophone des Archives du Manitoba.

 

Merci à notre commanditaire DIAMANT

Merci à notre commanditaire OR

Merci à notre commanditaire ARGENT

Merci à nos commanditaires BRONZE

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps