Logo SHSB

Centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale

Devant la retraite allemande, l'état-major du Kaiser Wilhelm II démissionne, le Kaiser abdique, et le gouvernement intérimaire allemand demande la paix. Le 11 novembre 1918, à la 11e heure, la guerre prend fin. L'Empire Allemand et son Kaiser, l'Empire et l'empereur autrichien disparaissent de la scène. La Serbie fait partie du nouveau royaume de la Yougoslavie.

Nous marquons cette semaine le centenaire le l'armistice de la Première Guerre mondiale. Voici comment la nouvelle a été publiée dans deux journaux franco-manitobains : Le Manitoba et La Liberté. Pour lire les articles au complet, cliquez sur les images.

Le Manitoba, 13 novembre 1918

La Liberté, 13 novembre 1918

 

Environ 620 000 Canadiens ont servi dans les armées canadiennes, soit à peu près 11,5 % de la population totale du pays. 424 589 servirent dans le Corps expéditionnaire canadien en France, 8 826 dans les marines canadienne et britannique, et  22 812 dans les forces aériennes britanniques.  Des 425, 000 hommes du Corps expéditionnaire, 51 748 furent tués, et 7 796 périrent de maladies ou de leurs blessures. 1 388 aviateurs furent aussi tués à la guerre, pour un total de 60 932. 172 950 soldats furent blessés à la guerre. Voilà donc des pertes de 233 882, c'est-à-dire que presque 5,5 hommes sur 10, ou plus de la moitié des combattants. Ensemble, tous les pays combattants ont perdu 8 538 315 morts, 21 219 452 blessés et 7 750 919 disparus, sans compter les civils. Ce sont des pertes de 50,9 % parmi les mobilisés.

À l'occasion du Jour du Souvenir et de ce centenaire, nous vous rappelons qu'il y a beaucoup d'information au sujet des guerres dans notre site Web. La section Les Grandes Guerres traite des grandes guerres et de la contribution des francophones et des Métis du Manitoba à ces guerres.

Aussi, il y a les outils pédagogiques La Première Guerre mondiale et La Deuxième Guerre mondiale dans lesquels vous trouverez les liens possibles aux programmes d’études de sciences humaines du ministère de l’Éducation du Manitoba, des activités de classe et des ressources pédagogiques.

La commémoration

Les cimetières établis en Europe ne permettaient pas aux Canadiens de commémorer leurs morts au Canada. Pour cette raison, un grand nombre de communautés ont fait ériger des monuments aux morts de la guerre. Les anciens combattants furent souvent la force motrice derrière cet effort, et les communautés faisaient des levées de fonds pour payer leur monument. Certains artistes sculpteurs, dont Hubert Garnier et Nicolas Pirotton, tous deux émigrés à Saint-Boniface avant la première guerre mondiale, contribuèrent par leur art et leur savoir aux monuments commémoratifs du Manitoba. Consultez la page au sujet des commémorations pour en connaître plus long.

Cérémonie au mémorial de Vimy en 1964, SHSB 40022. Le Canada érigea un monument immense sur une partie de la crête de Vimy. En 1922, la France céda 100 hectares de terrain au Canada en perpétuité. Ce site, où a eu lieu la première grande victoire canadienne, fut le lieu choisi pour ériger le magnifique monument dessiné par Walter Allward.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps