Logo SHSB

Le Centre du patrimoine: une mine d’or d’information sur La Vérendrye

Publié le 25 janvier 2018, par Amélie Drainville

 

A-t-il encore besoin d’une présentation? Pierre Gaultier de Varennes, Sieur de La Vérendrye, est sans doute le personnage le plus célèbre de l’histoire du Manitoba avec Louis Riel. L’année 2018 marque le 280e anniversaire de l’arrivée de cet explorateur dans l’actuel Saint-Boniface.

Pour célébrer cet anniversaire, nous avons cru bon de vous présenter quelques-unes des nombreuses sources d’information que la Société historique de Saint-Boniface collectionne au sujet de La Vérendrye depuis sa création, en commençant par le fonds d’archives de l’explorateur lui-même. Le fonds Pierre Gaultier de La Vérendrye ne contient qu’un seul document : une lettre écrite le 23 février 1735 par La Vérendrye à l’endroit de L. Hamelin. Le papier est très fragile et déchiré là où se trouvait le sceau, mais le reste est en bon état. Elle a tout de même été placée dans une enveloppe protectrice par prudence. Cette lettre, écrite en français du 18e siècle, fait état de la réaction de La Vérendrye suite à un ultimatum reçu de la part du général de Beauharnois au sujet de la fin de ses explorations.

Bien que ce fonds ne contienne qu’un seul document, plusieurs autres fonds et sources comprennent des documents originaux du fameux découvreur de l’Ouest ou des documents à son sujet. Un fonds particulièrement important est celui d’Antoine Champagne, lui qui a passé plusieurs dizaine d’années de sa vie à faire des recherches généalogiques et historiques sur la famille La Vérendrye. On y retrouve nombre de cartes géographiques ayant trait aux voyages de La Vérendrye, notamment cette copie de la carte tracée par La Vérendrye lui-même en 1733, sur laquelle on peut entre autres voir La Fourche, croisement des rivières Rouge et « des Assinibouelles ». Un paragraphe écrit à la main à l’endos de la carte donne plus d’information sur l’originale et sa légende de couleurs.

On retrouve également dans ce fonds des documents écrits, des études historiques, des coupures de journaux, des films fixes, des microfilms et une quantité phénoménale de photographies des lieux fréquentés par l’explorateur, des monuments érigés en son honneur et des dessins le représentant lors de ses explorations. En voici donc quelques exemples.

Dans l’étude historique sur la famille La Vérendrye, on peut lire beaucoup d’informations sur le temps que la famille a passé au Québec, notamment à l’Ile Dupas et à l’Ile aux Vaches, deux îles situées en plein cœur du Saint-Laurent, dans l’Archipel du Lac Saint-Pierre. Cet archipel fait désormais partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’Ile aux Vaches étaient séparée en deux : une moitié appartenait aux Brisset et l’autre aux La Vérendrye, ce qu’il est possible de voir sur la carte ci-dessous.

L’image ci-dessous laisse voir un drapeau de la Nouvelle-France. Il est accompagné de quelques notes sur la présence de La Vérendrye au fort de Mandanes le 3 décembre 1738 et d’une citation tirée d’un mémoire de l’explorateur daté de 1739. Le montage a été réalisé par Antoine Champagne.

Le document ci-dessous est la page couverture d’une étude historique en anglais signée Antoine Champagne. Elle date du 15 octobre 1968. Il était alors âgé de 76 ans. 

Cette étude a également été publiée en français aux presses de l’Université Laval. Au bas de la page, une note réfère à un article publié dans les Cloches de Saint-Boniface. Il s’agit d’un résumé en français de ses recherches sur les activités de La Vérendrye entre 1727 et 1760. L’image ci-dessous présente l’introduction de l’article.

 

Plusieurs autre fonds, collections, ouvrages et périodiques archivés contiennent de l’information sur La Vérendrye. En voici quelques exemples.

 

 

 

 

Cette page couverture du Winnipeg Free Press montre que le journal avait accordé une place particulière au 200e anniversaire de l’arrivée de La Vérendrye au Manitoba ce 2 septembre 1938. On y voit une carte de plusieurs forts qui ont été établis par le découvreur au fil de son voyage dans l’Ouest. Cette coupure de presse a été trouvée dans le fonds Société historique de Saint-Boniface, dans la série « personnages ».

 

 

 

 

 

L’image de gauche est celle d’une œuvre d’art de Pauline Boutal achevée en 1972. L’artiste a utilisé de la peinture à l’huile pour réaliser sa toile mesurant 125 cm par 158 cm. Elle a été déposée à la SHSB en 2002 par le Club La Vérendrye. L’inscription ci-dessous est celle que l’on retrouve au bas de l’œuvre, accrochée sur le cadre.

Enfin, il ne faudrait pas oublier de mentionner que les découvertes de La Vérendrye sont indirectement liées à la création de la SHSB, puisque que Mgr Langevin tenait à retrouver le Fort Saint-Charles, fort établi par La Vérendrye où ont péri le Père Aulneau et plusieurs autres accompagnateurs dans une attaque de Sioux lors des explorations. En 1902, année de la première expédition de Langevin, la SHSB voyait le jour. On peut donc lire dans le numéro du 15 septembre 1908 (vol. 7, no 18) du journal Les Cloches de Saint-Boniface un article sur la découverte officielle du Fort Saint-Charles dans lequel il est question, aux pages 207 à 213, des explorations de La Vérendrye dans l’Ouest, de la création du fort et de la bataille avec les Sioux.

Pour lire plus attentivement les pièces d’archives présentées dans cet article, téléchargez le document PDF placé en annexe à la fin de ce texte. Nous vous invitons aussi à lire un article de notre blogue écrit en 2013 qui présente un témoignage du capitaine de la Compagnie de La Vérendrye. Ce dernier explique comment le fonds Antoine Champagne est une mine d’or d’information pour une organisation comme la sienne, qui souhaite représente l’époque de des explorations de La Vérendrye le plus fidèlement possible. Pour explorer davantage les fonds d’archives au sujet du grand découvreur de l’Ouest, consultez notre banque de données en ligne en inscrivant « La Vérendrye » dans le moteur de recherche. Vous pourrez ensuite trier et fouiller les descriptions à votre guise! Bonnes recherches!

 

Fichier attachéTaille
Annexe - Extraits des archives sur La Vérendrye.pdf2.34 Mo

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps