Logo SHSB

Riel et les Métis capitulent

Middleton, prudent après l'Anse-aux-Poissons, fit halte pendant deux semaines afin de reposer ses hommes. Le 7 mai, il partit pour Batoche accompagné du "Northcote." Il pensait lancer une attaque de la rivière Saskatchewan.
Les Métis eurent vite fut de désarmer le bateau, mais les troupes du gouvernement étaient trop fortes.
Le 12 mai, quatrième jour de bataille, les Métis furent défaits. La réaction des deux chefs face à cette défaite fut différente. Ils étaient tous deux cachés dans les bois et les ravins autour de Batoche.

Riel, après avoir assuré la sécurité de sa famille, se retira dans les bois pour prier. Il ne tenta pas de s'enfuir. En réponse à Middleton qui lui demandait de se rendre, il répondit qu'il se rendrait pour accomplir la volonté de Dieu, qu'il désirait la liberté de ses conseillers et son peuple. Il se rendrait pour continuer à plaider la cause des Métis.
Après qu'il se fut rendu, Riel fut transporté à Regina. Dumont tenta de reprendre Batoche mais sans succès. Lorsqu'il apprit que Riel s'était rendu, il s'enfuit aux États-Unis avec Michel Dumas.

La révolte était finie. Faiseur d'Enclos se rendit le 23 mai, mais Gros Ours restait toujours en liberté. Il tentait de refaire l'unité qui avait existé sur les plaines.
Le 26 mai, il engagea les hommes du colonel Strange dans une bataille, mais se rendit le 2 juillet, car ses braves mouraient de faim et ils n'avaient plus de munitions.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps