Logo SHSB

Une chronologie des relations entre les autochtones et les autres populations - 1700 à 1799

1701 Fondation de la Society for the Propagation of the Gospel. (Melling, 1967, p.22)Signature du traité de Montréal entre les Français et les Amérindiens. (Vincent et Arcand, 1979, p.187)

1706 Renversement de la politique officielle de la France favorisant le métissage. (Savoie, 1993, p. 3)

1726 Traité d'Annapolis Royal entre la nation des Micmacs et la Couronne britannique.

1727 Débuts de l'évangélisation des Amérindiens par l'Église anglicane.

À Nipigon, La Vérendrye consulte les Amérindiens au sujet de la route de la «Mer de l'Ouest». Ochaga lui trace une carte. (Champagne, 1971, p.197)

1734 Des hommes de La Vérendrye se rendent jusqu'à la Fouche. (Champagne, 1971, p.202)

1736 Les Sioux attaquent des canots de La Vérendrye. Le père Aulneau s.j. et 20 hommes y trouvent la mort. (Champagne, 1971, p.205)

1737 Une épidémie de variole décime les Cris. (Champagne, 1971, p.206)

1738 Arrivée de La Vérendrye à la Fourche. (Champagne, 1971, p. 208)

1741 Construction du fort Bourbon (à l'embouchure de la rivière Saskatchewan, sur le lac Winnipeg) et le fort Dauphin (au sud du lac Winnipegosis). (Champagne, 1971, p.211)

Arrivée des Russes sur le territoire aujourd'hui connu sous le nom d'Alaska. (Louchez, 19992, p.20)

1744 Le chef Onondaga, Canasatego, explique à un conseil convoqué par les gouverneurs coloniaux les principes de la confédération des Cinq Nations. Benjamin Franklin retiendra cette leçon. (Sioui, 199 , p.99)

1749 En Nouvelle-Écosse, la ville d'Halifax compte à peu près mille habitants. On offre une prime de dix guinées pour chaque «scalp» Micmac. (Goulet et Peelman, 1983, p.133)

1750 Transfert du fort Bourbon du lac Winnipeg au lac des Cèdres. (Champagne, 1971, p.221)

1752 Les Frères Moraves, luthériens dissidents et descendants des Hussites, envoient des représentants chez les Inuit du Labrador. Ils créent une une collectivité autonome qui pourvoit à ses besoins en vendant les produits de son artisanat en Europe. (Louchez, 1992, p.16)

1760 La nation des Hurons conclut un traité avec les Anglais. (Dussault et Erasmus, 1993, p.24)

1762-1766 Pontiac promeut une approche pan-amérindienne face à l'envahisseur. (Dickason, 1992, p.184)

1763 La Proclamation royale réservait à l'usage des Amérindiens toutes les terres non comprises dans les limites des quatre nouveaux gouvernements (Québec, Nouvelle-Angleterre, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve ) et sous réserve des conditions de l'octroi à la Compagnie de la Baie d'Hudson. Seule la Couronne britannique peut transiger avec les Nations indiennes en matière de territoires indiens, interdisant les gouvernements coloniaux d'acquérir les territoires réservés aux Indiens ou aux colons de les envahir. (Carter, 1990, p.23 et Dussault et Erasmus, 1993, p.15)

Lord Scoffrey Amherst ordonne de distribuer aux Amérindiens des couvertures infectées de variole, acquérant ainsi le titre du premier général à utiliser une arme bactériologique. (Dickason, 1992, p.183)

1774 L'évêque Jean-Olivier Briand rappelle que le mariage entre Blanc et Amérindien n'est plus autorisé par le gouvernement (Savoie, 1893, p. 6)

L'Acte de Québec reconnaît la possibilité de la coexistence de plusieurs systèmes juridiques sous la protection de la Couronne britannique. (Dussault et Erasmus, 1993, p.24)

Donnant suite aux demandes des Cris, la Hudson's Bay Company construit son premier fort, Cumberland House, à l'intérieur des terres. (Thistle, 1986, p.32 et 52)

1776 La New England Company s'associe aux Anglicans en vue de catéchiser les Mimacs du Nouveau Brunswick. Ils cherchent principalement à scolariser les jeunes Micmacs et à les placer dans des familles protestantes.L'échec de cette approche entraîne leur retrait de la région de l'Atlantique en 1826. (Louchez, 1992, p.16)

1779 Fondation de la Compagnie du Nord-Ouest. 1781 Premier traité des Amérindiens du Canada avec la Couronne britannique. Ils cèdent l'île de Michilimakinak au prix de 5 000 livres sterling. (Fumoleau, 1973, p.320)

1781-1782 Dans la partie nord des Plaines et des Grands Lacs, une épidémie de variole décime plus de la moitié des Amérindiens. Durant cette même période, une épizootie affecte les bisons, les caribous, les orignaux, les cygnes, les oies, les canards et les goélands. (Delâge, 1985, p.103 et Thistle, 1986, p.62)

1781-1824 Johann Heinrich Pestalozzi, issu d'une famille calviniste et influencé par Jean- Jacques Rousseau, développe une nouvelle philosophie de l'éducation basée sur l'apprentissage sensoriel et l'observation plutôt que basée sur l'approche conceptuelle et déductive. Cette philosophie pédagogique influencera l'approche pédagogique méthodiste pour l'éducation des Amérindiens. (Schevikerath, 1911, p.742-743 et Grant, 1984,)

1787 Introduction des York boats par la Hudson's Bay Company. (Thistle, 1986, p.56)

1794 Lord Dorchester ajoute des directives aux règlements de la Proclamation Royale. Il définit les négociations requises pour assurer l'aliénation des terres amérindiennes, il exige qu'un dessin des terres concernées soit produit, qu'une description précise de l'étendue des terres, le prix payé et un procès-verbal détaillé des procédures suivies soient fournis. (Shanahan, 1994, p.14)

Des moines de Valamo (près du lac Ladoga) ouvrent leur première école pour Inuit à Kodiak, île située au sud de la péninsule de l'Alaska. (Louchez, 1992, p.20)

1795 Construction du fort Edmonton par la Hudson's Bay Company. (Fumoleau, 1973,p.320)

1799 Fondation de la Church Missionary Society (Société missionnaire de l'Église) par les Anglicans aux fins de propager le christianisme, résultat du renouveau évangélique au XVIIIe en Angleterre. (Louchez, 1992, p.19 et Melling, 1967, p.22)


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps