Logo SHSB

Étienne Gaboury

Étienne Gaboury, Fonds La Liberté - SHSB 42537

Étienne Gaboury est né le 24 avril 1930 près de Bruxelles au Manitoba. Le plus jeune parmi 11 enfants, il est élevé sur la ferme familiale. En 1949, il quitte la ferme pour commencer ses études à l’Université du Manitoba où il obtient un Baccalauréat ès arts en philosophie. 

Charles-Édouard Jeanneret-Gris "Le Corbusier" (1887-1965)

Par la suite, il continue ses études à la Faculté d’architecture de l’université. Il y obtient son Baccalauréat en architecture en 1958 et reçoit ensuite une bourse du gouvernement français pour étudier à l’École des Beaux-Arts de Paris. Il demeure un an à Paris, où il découvre les œuvres de l’architecte Le Corbusier. Ce dernier et son style moderne aura un impact considérable sur la carrière de Gaboury.

De retour au Manitoba, il entreprend un ensemble diversifié d’au-delà de 300 projets non seulement à Winnipeg mais partout au Manitoba, au travers du Canada et à l’étranger, y compris au Mexique, en Côte d’Ivoire et au Ghana. Parmi ces projets les plus reconnus figurent l’Église du Précieux-Sang, la Monnaie royale canadienne à Winnipeg, la restauration de la Cathédrale de Saint-Boniface suite à l’incendie de 1968 et l’Esplanade Riel. École à Nelson House - SHSB 58942Tout au long de sa carrière, Gaboury a conçu des églises, des écoles, des édifices gouvernementaux fédéraux, provinciaux et municipaux, des résidences privées, des foyers, des appartements, des centres de santé, des couvents, des universités, des monuments, des vitraux, des entreprises, des centres administratifs, des centres d’accueil, des centres communautaires, des ambassades, des lieux historiques, des banques, des bibliothèques, des parcs, des centres de performance, des hôtels, des restaurants et des centres d’interprétation.


Ces œuvres se démarquent par l’attention à la lumière, l’environnement et par leur fonctionnalisme. Par exemple, des puits de lumière occupent une place prépondérante dans les édifices de Gaboury, permettant un éclairage naturel au fil des saisons. L’orientation de ses immeubles vise à la fois à maximiser l’exposition au soleil pour permettre un chauffage naturel et de minimiser l’exposition aux vents d’hiver des prairies. Lors de la conception de ses projets manitobains, Gaboury tient compte des prairies : ses terres vastes et plates et son soleil bas d’hiver pour ne nommer que quelques facteurs. En effet, certaines de ces œuvres, telle que la Monnaie royale canadienne se dressent afin de créer un contraste avec ses alentours.

Croquis - Monnaie royale du Canada, Winnipeg - 0488/2467/587/croquis
En outre, Gaboury tient compte du contexte historique et culturel lors de la phase de conception de ses projets. Notamment, sa restauration de la Cathédrale de Saint-Boniface incorpore les ruines afin de préserver son histoire et de relier son passé à la nouvelle structure adaptée au nouveau contexte liturgique poste Vatican II. L’école à Nelson House, par l’entremise d’un mât totémique et d’une loge de danse du soleil, incorpore la culture communautaire afin que l’école devienne un foyer de rassemblement et de fierté dans la communauté. Enfin, Gaboury s’inspire de la culture métisse et des cérémonies traditionnelles des Premières Nations en concevant le toit en forme de tipi et le plan de l’Église du Précieux-Sang qui favorise la circulation en sens horaire.

Église du Précieux-Sang


Sa carrière fût marquée par de nombreuses distinctions. Il gagne le prix Massey, plusieurs prix du « Manitoba Association of Architects », plusieurs prix du « Canadian Architect Year Book Significant Building », le prix du Conseil canadien de l’habitation, un prix d'Héritage Canada, un prix de l’Association des architectes paysagistes du Canada, un prix de réalisation du « International Downtown Association », un prix d’excellence du « International Waterfront Centre », des prix de Heritage Winnipeg, un prix du « Saskatchewan Masonry Council », un prix du « American Institute of Architects », le prix « Program Excellence Award for citizen involvement » du « International City/Country Management Association », des prix du « Consulting Engineers of Manitoba », un prix Keystone et le prix Arthur Hayden. Certaines de ses œuvres ont été classées parmi les édifices les plus importants au Canada par « Canadian Architect » et « Award Magazine » et ont été reconnues comme site provincial du patrimoine du Manitoba et comme site du patrimoine par la ville de Winnipeg.


Étienne Gaboury a fait don de ses archives à la Société historique de Saint-Boniface. Des documents textuels et iconographiques ainsi que des dessins, des plans et des panneaux de présentation tirés du fonds Étienne Gaboury ont été numérisés et sont disponibles en ligne afin d’offrir un aperçu de sa carrière.

Foyer Chez-Nous - 0488/7005/P279/A-1

 

Nous remercions Bibliothèque et Archives Canada pour leur généreux appui financier qui a rendu possible la production de cette nouvelle étape dans le traitement du fonds Étienne Gaboury, la numérisation d'un choix de documents tirés de son fonds permettant d'illustrer en partie sa carrière d'architecte. Ce projet a été complété le 31 mars 2016. L'appui de Bibliothèque et Archives Canada a été obtenu grâce au Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire. 

GABOURY, Étienne, Étienne Gaboury, Saint-Boniface (Manitoba), Éditions du Blé, 2005, 231 p.

MORCOS, Gamila, Dictionnaire des artistes et des auteurs francophones de l’Ouest canadien, Laval (QC), Les presses de l’Université Laval, 1998, 366 p.

http://www.winnipegarchitecture.ca/etienne-gaboury/

« The Prairies: Church of the Precious Blood, St. Boniface, » Architectural Review (May 1980): 317.  


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps