Logo SHSB

Saint-Eustache

Village de Saint-Eustache en 1905 - SHSB 1908

Vers 1831, plusieurs années avant l'établissement du village actuel de Saint-Eustache, un missionnaire nommée George-Antoine Belcourt, qui est maintenant reconnu pour son dictionnaire français-sauteux, établit une mission nommée « St. Paul des Saulteaux ». 
 
Mais en 1833, un conflit avec un autre peuple autochtone blesse plusieurs habitants, y inclut  Belcourt. Donc, en 1834, ils décident de quitter pour aboutir au Nord de la rivière Assiniboine, à peu près à 6,4km de l'emplacement actuel de Saint-Eustache.  Ils y établissent donc la mission de la Baie de Saint-Paul.
 
C'est en 1874 que la mission est officiellement érigée en paroisse, sous le nom de la paroisse de la Baie Saint-Paul, avec le premier curé étant l'abbé Cyrille Saint-Pierre. Une église est construite en 1874 et devient plus tard la salle paroissiale. Une nouvelle église est construite en 1903 et celle-ci célébra son centenaire en 2003. En 1928, la paroisse acquit quatre nouvelles cloches de la France qui ont été installées dans la tour de l'église. Celles-ci sont descendues en 1988 et mit dans un nouveau clocher en 1990. ( SHSB 1909)
 
Vers les débuts, la population de la Baie Saint-Paul augmentait tellement rapidement que des plans ont été développés pour accommoder quelques mille habitants et l’on se plaisait à faire des comparaisons  entre ce village et celui qui deviendra Winnipeg.  Avec l’inondation majeure de 1881-82, tous ces plans sont anéantis, alors que les habitants étaient obligés de fuir et de s’établir ailleurs sur un nouveau terrain de la Baie Saint-Paul. En 1898, ce lieu devient officiellement reconnu comme étant Saint-Eustache.
 
D'après les récits des habitants de la région, il y a deux explications connues pour le choix du nom du village. Selon la première, lors du déplacement de la paroisse, après l'inondation dévastatrice, la majorité des résidents qui sont restés dans la région étaient des Métis, pour qui la chasse était un mode de vie fondamental. Ils ont donc décidé de renommer la communauté d'après le patron de la chasse, Saint-Eustache. Tandis que, la deuxième interprétation explique que l’origine du nom provient d'un pont de la région qui se faisait construire près de l'emplacement du village présent. Un jeune homme venant de Saint-Eustache au Québec qui aidait à la construction expliqua que dans l'Est du pays, c'était une tradition bien connue de nommer un pont lorsqu'il est accompli. Donc, il le nomma Saint-Eustache et ajouta que celui-ci existera pour longtemps.
 
Quant à l’éducation dans la région, déjà vers 1896, il y avait plusieurs écoles, telles que : Saint-Eustache, Baie Saint-Paul Ouest, Baie Saint-Paul Est, Laurier 1/Allarie, Baie Saint-Paul Ouest/ Belcourt. Certaines écoles restent ouvertes jusqu'en 1963 lors de la consolidation des districts scolaires et quelques-unes jusqu'en 1967 lors de la réorganisation des divisions scolaires. En conséquence, l'école Saint-Eustache devient l'école principale de la région et reçoit alors les élèves des écoles fermées. La première École Saint-Eustache est construite en 1898 et la deuxième est construite en 1948. En 1978, le programme d'immersion française est établi pour servir la région de Saint-Eustache et continue à ce jour. (Photo de la première école)
 
Selon des récits conservés, au début, M. Joseph Lavoie marchait à Marquette une fois par semaine pour chercher la poste. Lors de son retour, il utilisait un avertisseur pour laisser savoir que le courrier était arrivé. C'est en 1886 que le premier bureau de poste est ouvert. Avec le temps, le courrier était livré du lundi au samedi, grâce aux voitures à chevaux, le maitre de poste passait pour ramasser ou déposer le courrier, selon qu'il partait ou revenait sur son trajet.
 
Vers 1910, le téléphone arrive et c'est Édouard Bernardin qui s'en occupe.  En 1912, il y avait 389 abonnés au service. Enfin, l'électricité arrive en 1934.
 
Puis, jusqu'à la construction du pont Baie St. Paul en 1954, les traversiers étaient un élément de transport indispensable pour la région de Saint-Eustache. Il y avait un système de trois bacs, ce qui permettait aux habitants de voyager partout dans la région. (Bac - SHSB 5106)
 

 

Lieux_Saint-Eustache-ecole1898

 
Boisvert, Normand. (2015) Écoles à caractère francophone au Manitoba depuis 1818.
 
Ménard, Léon, c.s.v. (1974). Nous, dans le passé: L'histoire des colons-pionniers Saint-Eustache Manitoba. Saint-Eustache, Manitoba: s.e.
 
S.a. (2003). Saint Eustache Roman Catholic Church : 1903-2003.

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps