Logo SHSB

Mariapolis

Village de Mariapolis vers 1905 - SHSB 1874

Situé à neuf miles au sud ouest de la réserve d'Indian Springs, cet endroit se développe au départ par le passage en 1890 du chemin de fer, Northern Pacific Railway et la Manitoba Railway, cinq milles au sud de l'église de Saint-Alphonse. Un bureau de poste s'y ouvre en 1890 sous la direction du premier maître de poste, Léon Roy. Les premiers colons sont canadiens français ou originaires de la Belgique. Leur souhait était d'appeler le village Sainte-Marie. Comme les fonctionnaires du chemin de fer considéraient qu'il y avait déjà bien assez de «saints», ils s'entendent pour nommer l'endroit Mariapolis (ville de Marie).

Dès 1889 on y trouve un magasin général appartenant à Hector Charbonneau qu'il vend à A. Lavoie en 1924. Aussi dès 1889, C. Landry y ouvre une cours à bois. Cette dernière est vendue en 1968 à  Desrochers and Sons. En 1900, un deuxième magasin général est ouvert par Ulric Guilbert. De 1901 à 1925, Mariapolis a aussi son propre commutateur téléphonique (telephone exchange). En 1913, une première «élévateur» à grain est construite par Manitoba Elevators qui est plus tard vendue à United Grain Growers. En 1914, C. Landry construit aussi un magasin général qui deviendra plus tard Pouteau's Solo Store. En 1920, un Poirier et un Nerinck ouvre un garage.

La paroisse de Mariapolis a été fondée en 1903. Avant sa fondation, la paroisse était desservie par les curés de Saint-Alphonse. Le premier curé de Mariapolis est Dom Charles Deutschler c.r.i.c. succédé de Dom Jean-Baptiste Morlat c.r.i.c . La première église y est construite vers 1898 et devint presbytère suite à la construction d'une nouvelle église en 1909. 

En 1886, l'enseignement débute dans une petite maison sous l'enseignant Odiléon Bédard. Une première école fut construite en 1888 à deux milles du village  actuel, puis une deuxième école d'une classe en 1899 et en 1912 une troisième de 4 classes. À partir de 1929, ce sont les Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe qui y assurent l'enseignement. Elles quittent avec la construction de l'Institut collégiale en 1962 et sont remplacées par les Soeurs Ursulines.

En 1938, l'électrification de la région a lieu avec l'arrivée des lignes de la Manitoba Power Commission. 

Au départ la Banque d'Hochelaga s'installe à Mariapolis et elle est remplacée plus tard par la Caisse populaire. C'est le 17 juillet 1942 qu'est constituée la Caisse populaire de Mariapolis et celle-ci est fusionnée à la Louise Credit Union de Pilot Mound en 1970. Au moment de sa fondation, la Caisse compte 114 sociétaires. Au départ, la Caisse se situe au presbytère pour ensuite se déplacer à la résidence de René Desrochers et enfin s'installer dans le l'entrepôt frigorifique (locker plant) qu'elle achète puis l'agrandit pour accomoder l'édifice à ces besoins. À l'ouverture, l'abbé Adélard Couture félicite les sociétaires notant que c'était la première caisse à ouvrir avec une somme si élevée, 915$. C'est en 1946 qu'un coopérative, Mariapolis Co-op ouvre ses portes.

Boisvert, Normand. Écoles à caractère francophone au Manitoba depuis 1818, un répertoire. 2015.

Brandt, Yvette. Memories of Lorne, 1880-1980: a history of the Municipality of Lorne. 1980

Conservation Manitoba. Noms géographiques du Manitoba, 2000.

Maurice Gauthier. De la table de cuisine à la rue principale 50 ans d'histoire des caisses populaires du Manitoba 1937-1987.

The Mariapolis Centennial History Book Committee. Echoes of our Heritage Mariapolis and district 1891-1991. 1991.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps