Logo SHSB

Île-des-Chênes

Carte de la région d'Île-des-Chênes

D'après le récit des premiers pionniers, une inondation majeure vers l'année 1870 les aurait poussé à chercher refuge sur des terres plus élevées. Ils aperçurent un endroit où les chênes poussaient, indiquant du terrain suffisamment haut et sécuritaire. Dans un territoire autrement marécageux, ce lieu était une île sur laquelle se réfugier, d’où le nom « Île-des-Chênes ».
 
En 1878, la voie ferrée du C.P.R de Saint-Boniface à Emerson est complétée, avec les stations les plus rapprochées d'Île-des-Chênes étant celles de Grande-Pointe et de Willard. Selon les registres de la municipalité de Taché et de la paroisse, les premiers colons se sont établis vers les années 1880.

Église d'Île-des-Chênes en 1934 - SHSB 16521

 
Suite à une pétition présentée à Monseigneur Langevin, la paroisse d'Île-des-Chênes et Grande Pointe, comprenant 45 familles, est fondée en juin 1905 sous le vocable de paroisse Notre-Dame-de-la-Miséricorde. Une église est construite et la première messe est célébrée le 25 décembre 1905. L'abbé Gédéon Rivard, inventeur et cinéaste amateur, a été curé de 1917 à 1948 et y laissa sa marque. S'étant construit un observatoire avec télescope, il s'adonna aussi à la cinématographie. Il inventa ses propres lentilles 16 mm dont il s’est servi pour filmer ses inventions et les act
ivités de la paroisse. Il organisa ensuite des soirées pendant lesquelles il présentait ses films d'une vingtaine de minutes à ses paroissiens. L'abbé Rivard est ainsi devenu l'un des premiers cinéastes du Manitoba et c’est sous ce nom que la société indépendante de production audiovisuelle Les Productions Rivard a été fondée. 
 
Depuis les débuts de cette communauté, il y avait quelques écoles dans la région, notamment, l'École Île-des-Chênes à la campagne et l'École Coquart dans le village. 
L'école rurale est ouverte en 1888 et était souvent connue sous le nom de « l'école bleue ». Cet édifice est déménagé sur un autre terrain vers 1934 pour être utilisée jusqu'en 1950, lorsqu'une nouvelle école est construite. La scolarisation dans cette région rurale fut offerte jusqu'en 1965, lors de la réorganisation du territoire et la dissolution du district scolaire. Depuis ce temps, les élèves sont transportés en autobus à l'école du village.

Collège régional Gabrielle-Roy à Île-des-Chênes

Quant à l'école Coquart, celle-ci s'ouvre en 1905 et est utilisée jusqu'en 1937, lorsqu'elle est transformée en garage et une nouvelle école est construite. En 1939, les sœurs Oblates ont fondé une maison à Île-des-Chênes et prennent charge de l'école du village.  En 1969 une nouvelle école est ouverte, l’École Île-des-Chênes School, une école de maternelle à la 9e. En 1980, Soeur Zélie Ruest est la seule religieuse enseignante et en 2000, les soeurs Oblates quittent définitivement Île-des-Chênes. Finalement, en 1984, le Collège régionale Gabrielle-Roy ouvre ses portes pour ensuite être transférée à la Division scolaire franco-manitobaine en 1994, comme une école de la maternelle à la 12e année.
 
Pendant plusieurs années, de 1891 à 1905, le facteur allait chercher le courrier d'Île-des-Chênes à Saint-Boniface. Puis de 1905 à 1940, le train transportait la poste à Grande-Pointe où il laissait le courrier à destination d’Île-des-Chênes et y prenait le courrier destiné ailleurs. C'est en 1920 que le téléphone est devenu disponible, mais l'électricité n'arrive qu'après la Deuxième guerre mondiale en 1946. Par contre, le curé de la Paroisse à cette époque avait un générateur qui alimentait en électricité l'église, le presbytère et même les jardins, bien avant cette année-là.  La Caisse populaire d'Île-de-Chênes est fondée en 1945 alors que l'abbé Adélard Couture est curé de la paroisse.
 
Boisvert, Normand. (2015) Écoles à caractère francophone au Manitoba depuis 1818.
 
Gauthier, Maurice. (1987). De la table de cuisine à la rue principale : 50 ans d'histoire des caisses populaires du Manitoba 1937-1987. Manitoba : Conseil de la coopération du Manitoba.
 
s.a. (1970). La paroisse Notre Dame de la Miséricorde: Ile des Chênes, Manitoba. Saint-Norbert, MB: Le Mann Directories of Canada Ltd.
 
Service des affaires publiques/Manitoba Hydro. (s.d.). L'histoire de l'électricité au Manitoba. Winnipeg, MB: Winnipeg Hydro.
 
Trudeau d'Auteuil, Délia. (1980). À l'ombre des chênes: Souvenirs historiques d'Ile-des-Chênes et Grande-Pointe. Saint-Boniface, MB: s.e

Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps