Logo SHSB

Dunrea

Presbytère et église (en construction) de Dunrea en 1905 - SHSB 9015

À la fin du 19e siècle, ce lieu a été colonisé au début par Charles Beaupré (originaire de Lac Mégantic) en 1881, Cyrille Roy, Charles Hudon, Octave Cloutier (1881), Napoléon Boulet (1895, '97), Philippe Bisson, Daniel Carney (dans les 1890), Damase Coté, Joseph Coté, Adam Dunlop (1882), James Dunlop (1882) Daniel Fitzpatrick, Joseph Fortier, Philippe Gagnon, Norman Harris William McGuire, Thomas Monk, Alfred Paradis, Arthur Parent, Thomas Rea, Francis Spurrill. D'autres familles arrivent au cours des années : Cuvelier, De Laronde, Deschênes, Descottes, Dionne, Drader, Kerr, Garand, Gaboury, Girardin, Gosselin, Heaphy, Mangin, Labossière, Lavoie, Légaré, Lussier, Mailhot, Maloney, Maurice, Meaud, Morin, Perron, Polk, Rondeau, Shipley, Sitter, Souyri, Steinke, 

Le nom de Dunrea a été donné suite à l'arrivée du chemin de fer alors qu'un point ferroviaire et un bureau de poste étaient établis. Le premier maître de poste étant Adam Dunlop, Dunlop était proposé comme nom du lieu. L'autre nom avancé était celui d'Aberdeen en l'honneur du gouverneur général. Toutefois ce dernier nom avait déjà été utilisé ailleurs. En fin de compte le nom retenu de Dunrea est le résultat de la combinaison  du nom des de deux propriétaires de terrains du village, Adam Dunlop et Thomas Rea.

Vers 1887, une première chapelle est construite sur le terrain de Charles Beaupré. Le premier prêtre résident a été l'abbé Félix Turcotte, d'où le nom de la paroisse, Saint Félix de Valois. En 1903, une nouvelle église est construite sur un terrain donné par Jack Dunlop. La nouvelle église est bénite la veille de Noël, 1903. Un agrandissement de l'église est construit en 1926.

En 1912, les Soeurs Oblates de Marie-Immaculée s'installent à Dunrea et prennent charge de l'école paroissiale, Sacré-Coeur, logée dans ce qui avait été la première église, sur le terrain de Telesphore Paradis. En 1912, trante-cinq élèves de la première à la huitième s'inscrivent. En 1953, l'école paroissiale ferme et les élèves s'inscrivent à l'école publique de Dunrea. Ceux qui voulait continuer leurs études se rendaient soit au Collège de Saint-Boniface soit à l'Académie Saint-Charles. Les Soeurs Oblates de Marie-Immaculée quittent en 1973.

En 1975, les Soeurs Ursulines s'établissent à Dunrea. Leur mission était de coordonner l'éducation religieuse dans les villages de Dunrea, Cartwright, Killarney, Glenboro, Baldur et Grande-Clairière.

Pour certains nouveaux arrivés, le manque de ressources financières était un défi majeur. Lucina Paradis, épouse de Napoléon Boulet, faisait la récolte de racines du Polygale de Virginie ou Herbe au lait (seneca root) qu'elle vendait aux magasins.

Adam Dunlop a participé activement à la vie communataire étant le premier secrétaire-trésorier de la municipalité, juge de paix pendant 30 ans et le premier maître de poste occupant ce poste pendant 13 ans.

L'arrivée du chemin de fer a lieu en 1898.

La Caisse populaire de Dunrea est constituée le 14 juin 1943. Le premier conseil d'administration est composé de : Geeorges Fortier, président, Honoré Boulet, Joseph Wilfrid Fortier, Arthur Parent et Marc Souyri. La Caisse se trouve d'abord au bureau de poste avant que son propre édifice soit construit. En 1971, avec la diminution de la population et la baisse du pourcentage de francophones, la Caisse en vient à se fusionner à la credit union la plus proche, soit celle de Killarney. Au moment de la fusion, l'actif de la Caisse était de 121 309$.

Athanase Lavoie ouvre un magasin général en 1912. Son fils, Athanase, époux de Thérèse Légaré, le prend en main par la suite. Pendant 60 ans, le magasin aura été dans la famille lorsqu'il est vendu en 1972. 

Le magasin général Lavoie est vendu à Darrell Sitter en 1975 et il est vendu de nouveau en 1978. Pour sa part, James Dunlop achète  une quincaillerie de James McNaughton en 1902. Un des fils du deuxième Athanase, 

Parmi les natifs de Dunrea l'un d'entre eux, Gérald Lavoie, fils d'Athanase et Thérèse, mieux connu sous le nom de Daniel Lavoie, se taille une réputation mondiale dans le monde des arts. Auteur-compositeur-interprète et pianiste franco-manitobain, en 2017 il avait  il a lancé 24 albums. Il est aussi connu pour son rôle,  Frollo, dans la comédie-musicale Notre-Dame de Paris, joué en France et au Canada de 1998 à 2000 et en 2016-2017.  

Paroissiens de Dunrea. St. Felix de Valois: Dunrea Parish. 1987

The Centennial Committee of the Rural Municipality of Riverside. History of the Riverside Municipality 1879-1967. 1967.

Conservation Manitoba. Noms géographiques du Manitoba, 2000.

Maurice Gauthier. De la table de cuisine à la rue principale 50 ans d'histoire des caisses populaires du Manitoba 1937-1987.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps