Logo SHSB

École d'Assiniboia

La première école catholique de niveau secondaire entièrement dédiée aux élèves autochtones du Manitoba ouvre ses portes en juin 1958 à Winnipeg. C’est la deuxième du genre dans la province oblate du Manitoba puisqu’on en retrouve une autre à Lebret. Située dans une ancienne baraque de l’armée et gérée par les Oblats de Marie-Immaculée, l’école appartient au Département des Affaires indiennes. Les élèves qui fréquentent l’école secondaire Assiniboia à Winnipeg proviennent des nombreuses réserves du Manitoba. Ils sortent des écoles résidentielles dont Fort Alexandre, Sandy Bay ou Norway House par exemple où ils n’auraient pu recevoir d’instruction aussi avancée.

Le premier directeur de l’école est le père Omer Robidoux o.mi. qui occupe ce poste jusqu’en 1966. Il profite de l’appui des Sœurs Grises du Manitoba qui s’occuperont de l’enseignement, de la surveillance des filles, de l’infirmerie et de l’entretien de l’école et de ses élèves. Celles-ci demeureront en poste jusqu’en 1970, date à laquelle elles sont remplacées par les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Le personnel religieux profite aussi de l’apport de nombreux employés laïcs.

À partir de septembre 1967, on cesse d’enseigner à l’école Assiniboia. L’édifice sert alors de résidence aux élèves autochtones qui viennent de réserves éloignées de la capitale manitobaine et dans lesquelles on ne retrouve pas d’école secondaire. Les jeunes résidents de l’ancienne école fréquentent alors les écoles publiques ou catholiques de la ville de Winnipeg.

Avec la décision du Gouvernement canadien d’éliminer progressivement le système d’écoles résidentielles, on préfère plutôt construire des écoles dans les réserves pour que les enfants n’aient pas à quitter leurs familles pour étudier. Suite à ses nouvelles politiques et aux baisses d’inscriptions, le Gouvernement décide de fermer l’école résidentielle Assiniboia le 25 juillet 1973. La résidence était alors sous la direction du père Laurent Alarie o.m.i.

Carrière, Gaston. Dictionnaire biographique des Oblats de Marie-Immaculée au Canada, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, (1977), 3 volumes

Gilbert, Maurice et Normand Martel. Dictionnaire biographique des Oblats de Marie Immaculée au Canada, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, (1989), tome 4

Mitchell, Estelle. Les Sœurs Grises de Montréal à la Rivière-Rouge 1844-1984, Montréal, Éditions du Méridien, (1987)

O.M.I. « Premier high school catholique pour les jeunes Indiens du Manitoba », L’Ami du foyer, volume 54, numéro 2, (octobre 1958), p. 12-13.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps