Logo SHSB

Journée Louis-Riel

La journée Louis-Riel est une journée fériée au Manitoba qui permet de célébrer la vision de Louis Riel, vision d’une province où toutes les cultures seraient respectées. C'est un rappel du rôle important de Louis Riel dans la création de la Province. Une des importantes mesures qui ont mené à l'entrée du Manitoba dans la Confédération canadienne a été la création de l'Assemblée législative d'Assiniboia, conseil du Gouvernement Provisoire mis en place par la Grande Convention. Celui-ciMembres du Conseil du Gouvernement Provisoire SHSB5009 avait déterminé que l'Assemblée serait composée de vingt-quatre membres élus. Douze représenteraient la population anglophone et douze la population francophone.  Le 5 mars, Winnipeg est nommé la capitale du Nord-ouest et 2 postes de conseillers supplémentaires furent créés. Un journal de l'Assemblée est conservé aux Archives du Manitoba : «Le journal contient un compte rendu des délibérations de l’Assemblée législative, de la première réunion de la première session qui a eu lieu le 9 mars 1870 à la dernière réunion de la troisième session qui a eu lieu le 24 juin 1870». Ce document est accessible en ligne

On y découvre le travail fondateur que cette assemblée a fait au cours de sa brève existence. Des charges administratives et des ministères avaient été créés : présidé par Louis Riel on y trouvait comme Vice-président François-Xavier Dauphinais, comme Secrétaire d'État Thomas Bunn, comme sous-secrétaire d'État Louis Schmidt, Trésorier W. B. O'Donoghue, Juge en chef James Ross, Adjudant général Ambroise-Dydime Lépine, Ministre des Postes A.G.B. O'Donoghue, Coroner docteur C.J. Bird, Commissaire aux Affaires indiennes James McKay et Surintendant des travaux publics John Bruce. Le Greffier de l'assemblée était William Coldwell. Vingt et un des vingt huit membres de l'Assemblée étaient Métis.

L'Assemblée avait aussi créé un Comité nommé pour rédiger une constitution pour le Gouvernement provisoire d'Assiniboia et des Comités des règlements (Révision des lois locales et Codification des lois locales). Un Shérif et gouverneur de la prison est aussi nommé, deux Receveurs des douannes, un maître de poste pour St. Andrew's et un maître de poste pour St. Norbert. Cinq cours de district sont formées et des présidents, magistrats et juges de Roger Goulet MSB0122paix sont nommés. Ainsi pour le district de Fort Garry, le président est A.G.B. Bannatyne, les juges de paix sont Roger Goulet, Robert McBeath et James McKay et les magistrats sont Pierre Delorme, John Bruce, B. Morin, A. Fidler et John Fraser.Pierre Delorme MSB0530

Sous les ordres de l'adjudant général Ambroise-Dydime Lépine, un commandant adjoint, Élzéar Goulet, un colonel, J.E. Gay, des capitaines dont Patrice Breland, Joseph Delorme, François Poitras, des lieutenants, des éclaireurs et des gardiens sont nommés. Parmi les gardiens on y trouve André Nault, Baptiste Lépine, Jean-Baptiste «Janvier» Ritchot, Pierre Champagne, Auguste Parisien, Joseph Nolin et Elzéar Lagimodière.

Le premier projet de loi à être présenté à la session du 24 mars était : «Un acte respectant le Privilège de la coupe des foins de deux milles». Il stipulait que «le privilège dont profitaient, jusqu'ici, les habitants de Rivière-Rouge devait être converti en propriété de fief simple». Parmi les questions traitées par le Comité mixte des règlements était le code traitant du statut de la femme et l'énoncé établit que «Chaque texte législatif doit être interprété sans distinction de sexe».

Lors de l'assemblée du 9 mai 1870 les délibérations portent entre autre sur les travaux publics dont les ponts et les chaussées, la révision des districts juridiques et la mise en oeuvre d'un sénat. Lors de sa 3e session, le 23 juin, l'Assemblée législative d'Assiniboia considère la proposition de l'Honorable Louis Schmidt, appuyée par Pierre Poitras, voulant que «l'Assemblée législative de ce François Marion, père de Cécile Marion, était le beau-père d'Ambroise Lépine. SHSB9577pays adopte la Loi sur le Manitoba, au nom des gens du pays, et décide de faire partie du Dominion du Canada en vertu des conditions proposées dans la Loi sur la confédération». C'est ainsi que la Loi sur le Manitoba est ratifiée et que la session est ajournée. Louis Riel y fit cette déclaration de clôture : «Je félicite les gens du Nord-ouest pour le dénouement heureux de leurs réalisations (applaudissements). Je les félicite pour leur modération et pour la fermeté avec laquelle ils ont poursuivi leurs objectifs; et je les félicite d'avoir eu assez confiance en la Couronne d'Angleterre pour croire, qu'en fin de compte, ils obtiendraient leurs droits (applaudissements). Je dois aussi féliciter le pays pour être passé de cette réglementation provisoire à un régime plus permanent et satisfaisant.»

Ces informations ont été tirées de la publication L'histoire de l'Assemblée législative d'Assiniboia / le Conseil du Gouvernement Provisoire par Norma Hall avec Clifford P. Hall et Erin Verrier, 25p.


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps