Logo SHSB

Trajectoire(s)

Pendant les décennies soixante-dix et quatre-vingt, le système de l’art se structure en fonction des nouveaux modes d’exploitation économique. Les lieux d’expositions et moyens de diffusion se multiplient, les subventions et bourses augmentent aussi bien en ce qui concerne le nombre que le cachet. Dans le même temps, les grands mouvements collectifs ont fait place à une montée de l’individualisme. Les artistes insèrent peu à peu les rangs du système qu’ils avaient combattu. Au Manitoba, tout en gardant contact, chacun suit son propre chemin et nous assistons à une dissémination géographique de plusieurs artistes vers les grands centres.

Bernard Mulaire en [1990] au Foyer du Centre culturel franco-manitobain
Bernard Mulaire habitera à Toronto, puis à Montréal, où il vit toujours. Il continue de peindre, et surtout de dessiner, malgré le fait que son travail s’oriente de plus en plus vers l’histoire de l’art. Il publie Chien, un essai sur une installation de Suzanne Gauthier et écrit pour plusieurs revues d’art. Il affectionne tout particulièrement la sculpture religieuse au Québec de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, mais garde toujours un intérêt marqué pour l’art contemporain.

On voit dans cette photographie Bernard Mulaire au Foyer du Centre culturel franco-manitobain, en [1990].
 


Enregistrer/Marquer

Centre du patrimoine, 340, boulevard Provencher, Saint-Boniface, (Manitoba) R2H 0G7 - T 204-233-4888 - ©2010 - Société historique de Saint-Boniface
Voici la photo du Centre du patrimoine sur Google Maps